MAROC
05/05/2015 13h:18 CET | Actualisé 05/05/2015 13h:21 CET

Synthèse du rapport 2015 sur les conditions de vie des mères de l'organisation Save the children

Le Maroc, dernier pays du Maghreb où il fait bon être mère
Shutterstock / Zurijeta
Le Maroc, dernier pays du Maghreb où il fait bon être mère

CLASSEMENT - A l’occasion de la fête des mères, l’organisation Save the children (Sauvons les enfants) a publié la 16ème édition de son rapport annuel sur les conditions de vie des mères à travers le monde.

Si la Norvège est classée première suivie de la Finlande et de l’Islande, les pays africains, notamment du Maghreb, se trouvent loin derrière.

Alors que la Tunisie occupe la 59ème place et l’Algérie la 76ème, le Maroc n’est qu’à la 125ème place sur les 179 pays recensés, juste derrière le Sénégal.

Le rapport annuel Mothers’ index, qui se base sur les données concernant la santé des mères, celle des enfants, l’éducation, le pouvoir économique, ou encore la participation des femmes dans la vie politique, indique par exemple que sur 1000 naissances au Maroc, un peu plus de 30 enfants meurent avant d’atteindre leur 5ème anniversaire.

Par ailleurs, contrairement à la Tunisie et à l’Algérie qui peuvent compter sur 14 années de scolarisation en moyenne pour les enfants, le Maroc est à la traîne, avec 11 années scolaires en moyenne.

Concernant l'implication des femmes dans la vie politique au Maroc, seuls 11% des sièges sont dévolus aux femmes. En Algérie, 25,7% de la classe politique est féminine, et la Tunisie peut compter sur ses 31,3% de femmes engagées dans la vie politique.

Selon la présidente de l'ONG Save the children, Carolyn Miles, la richesse économique d'un pays n'est pas le seul facteur de bien-être pour les mères. "Les Norvégiens par exemple sont effectivement riches mais ils investissent aussi cette richesse dans la santé des mères et des enfants et en font une priorité très haute".

Retrouvez les articles du HuffPost Maroc sur notre page Facebook.