ALGÉRIE
05/05/2015 17h:15 CET | Actualisé 05/05/2015 17h:34 CET

Trois fils de notables algériens blessés dans une fusillade impliquant des trafiquants de cannabis à Saint-Ouen (France)

saintouen cité

Trois jeunes fils de notables algériens (une avocate du barreau d'Alger, un général et un député) ont été blessés dans une fusillade à l'arme automatique qui a eu lieu jeudi, dans la cité Emile-Cordon, à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis) rapportent mardi plusieurs médias français.

Les trois victimes étaient en vacances à Paris. Deux d'entre eux ont été gravement atteints à l'abdomen et à l'épaule. Hospitalisés, ils sont désormais hors de danger.

Selon les mêmes sources, ces algériens ont reconnu à être de consommateurs de cannabis. Ils se sont rendus dans cette cité, dans une cité "connue pour le trafic de drogue" pour s'approvisionner.

Les victimes qui attendaient leur "tour pour être servis" devant la cité Cordon ont été touchées lorsque trois hommes cagoulés ont tiré en rafale avant de s'enfuir à bord d'un véhicule.

La police française a procédé aujourd'hui à quatre arrestations. Ces hommes, qui ont déjà été condamnés pour des affaires de stupéfiants ont été placés en garde à vue. La police a saisi 15 kg de cannabis.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.