MAGHREB
05/05/2015 14h:13 CET | Actualisé 05/05/2015 14h:39 CET

Tunisie: Habib Essid veut que la Sebkha de Sijoumi ressemble aux Berges du Lac, le directeur de l'ONAS limogé

Facebook/Habib Essid

"La situation environnementale de la capitale est catastrophique et nécessite une intervention urgente", a déclaré mardi le chef du gouvernement, Habib Essid, en marge d'une visite de la région de Sijoumi à Tunis.

"Nous sommes en train de préparer la Sebkha (lac) de Sijoumi pour qu'elle soit semblable au 'Lac Nord et au Lac Sud"" C'est à dire "un espace qu'on peut exploiter sur un plan urbain, environnemental et économique (...) On se rappelle que le lac de Tunis était dans la même situation (que celui de Sijoumi) et à présent il est une source de fierté et de développement économique important", a-t-il déclaré sur Shems FM.

"Une réunion ministérielle urgente se tiendra mardi sous la présidence du ministre de l'Intérieur, Najem Gharsalli, pour (...) entreprendre une approche globale contre les problèmes environnementaux", a indiqué Habib Essid qui était accompagné du ministre de l'équipement et de l'habitat, du gouverneur de Tunis, du PDG de l'Office National de l'Assainissement, (ONAS).

Au cours de sa visite à la station d'assainissement de l'ouest de Tunis, El Attar, il a déclaré que le président de l'ONAS, Rached Ben Romdhane, devait entièrement assumer la responsabilité du retard enregistré dans la réalisation du projet de cette station, qui devait entrer en exploitation depuis 2010. Il a déploré "un retard significatif" ayant un "impact négatif sur la Sebkha de Sijoumi".

De son côté, Rached Ben Romdhane a expliqué le retard des travaux qui ont démarré en 2007, par "l'incapacité de l'entrepreneur à terminer les travaux à temps".

Le coût du projet de la station d'assainissement d'El Attar s'élève à 40 millions de dinars. Sa capacité de transformation est d'environ 60.000 m3 par jour et peut aller jusqu'à 120.000 m3, selon lui.

Habib Essid a annoncé quelques heures plus tard le limogeage du directeur de l'ONAS, dans un communiqué publié sur la page Facebook de la présidence du gouvernement.

Il a en outre annoncé la tenue, au cours de la semaine prochaine, d'une réunion ministérielle qui examinera l'ensemble des questions d'ordre administratif et juridique entravant le démarrage de plusieurs projets environnementaux, et à leur tête les stations d'assainissement.

LIRE AUSSI: Tunisie: Pleins feux sur Sidi Hassine pour une journée haute en couleurs, le 1er mars 2014

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Maghreb sur notre page Facebook.