MAGHREB
04/05/2015 13h:10 CET | Actualisé 04/05/2015 13h:10 CET

Interdiction en Iran des coiffures "sataniques" pour les hommes

On the way back from the top of Tochal(mountain next to Tehran city)...Amazing catch
mohammadali/Flickr
On the way back from the top of Tochal(mountain next to Tehran city)...Amazing catch

INTERNATIONAL - C'est ce qu'on appelle des lois tirées par les cheveux. Récemment, le régime nord-coréen avait établi une liste de coiffures autorisées, pour les hommes et les femmes. Cette fois, c'est Téhéran qui s'attaque au capital capillaire des Iraniens : les coupes de cheveux dites non-orthodoxes ont été interdites pour les hommes. Les autorités iraniennes entendent ainsi lutter contre les cultes sataniques, rapporte lundi la presse locale.

En prenant cette décision, l'Iran s'attaque au phénomène de mode qui a vu récemment fleurir un certain type de coiffures, notamment les crêtes hérissées, sur les têtes des jeunes Iraniens. Un phénomène qui n'est pas du goût de la frange conservatrice de la société, qui reproche à ces coupes de ne pas être conformes aux préceptes de l'islam.

Tatouage et solarium proscrits

La mesure a été officiellement annoncée par Mostafa Govahi, le patron de l'Association iranienne des coiffeurs pour hommes : "Les coupes de cheveux relevant du culte satanique sont désormais interdites", a-t-il déclaré, sans préciser quel type de coupes sont concernées par la mesure. Pour faire appliquer cette décision, le patron des coiffeurs persans a menacé de révoquer la licence des salons de coiffures qui accepteraient de faire ces coupes "en violation des règlements du régime islamique", affirmant par ailleurs que son Association avait identifié la plupart des salons de coiffure offrant ces prestations. L'Association ne représente pas les salons de coiffure réservés aux femmes, qui ont leur propre corporation.

La nouvelle réglementation interdit également aux hommes de se faire tatouer, une tradition pourtant ancienne en Iran, d'aller au solarium et de s'épiler les sourcils, un soin de beauté déjà très populaire chez les Iraniennes.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Maghreb sur notre page Facebook.