ALGÉRIE
03/05/2015 10h:26 CET | Actualisé 03/05/2015 13h:15 CET

La Casbah d'Alger croquée par l'artiste peintre Abderrahmane Chaouane

Youssef Zerarka pour le HuffPost Algérie

Vue par les peintres, la Casbah d’Alger se déploie comme une immense galerie d’arts, une toile à ciel ouvert. Depuis toujours, les cités anciennes et mauresques qui jalonnent la Méditerranée du sud et, au-delà, L’Orient inspirent les peintres.

Balcon à la vue imprenable sur la Méditerranée, la Citadelle’’ d’Al Djazaïr émarge au rang des vieilles villes les plus et les mieux ‘’peintes’’.

En dépit du délabrement très avancé qui ‘’balafre’’ son look d’origine, La Casbah n’en finit pas de jouer à la séductrice. Qu’il fasse beau ou gris, elle ne cesse de s’offre à la sensibilité des peintres et de se mettre à leur portée. Bon an, mal an, des dizaines d’artistes se mettent de la partie pour donner des éclats à une cité qui en tant besoin.

Abderrahmane Chaouane en fait partie. ‘’Peintre autodidacte’’ comme le qualifient les milieux de la peinture algérienne, il a fait de La Casbah un de ses sujets de prédilection. ‘’Dans le registre des inspirations qui captent l’œil du peintre et suscitent son inspiration, La Casbah est très présente, explique l’artiste à Huffington Post. Tout part de La Citadelle’’.

Né voici 57 ans au quartier populaire du Ruisseau (Hamma El Annasser), Abderrahmane Chaouane a peint tous azimuts. Si son œuvre n’a pas lésiné sur les représentations et les thématiques, son pinceau s’est beaucoup nourri de la gouache de La Casbah. ‘’La vieille cité est unique en son genre, c’est un génie d’architecture qui parle aux peintres et met leur art à passionnante contribution’’.

Mettre La Casbah a portée de toile est loin d’être un exercice facile. ‘’C’est un sujet d’une extrême richesse où les ingrédients foisonnent. Il y a de la lumière, de l’ombre, de la perspective. Il faut être constamment aux aguets pour ne pas perdre un morceau du décor’’.

Peindre La Casbah, c’est aussi se livrer à une débauche créative sans se fixer de limites. ‘’L’exercice est poussé à son paroxysme. On éprouve un plaisir fou à portraiturer la vieille ville’’
.

A rebours d’une idée reçue, la dégradation du site n’affecte pas outre-mesure la sensibilité des peintres à pied d’œuvre à la ‘’galerie Casbah’’. Abderrahmane Chaouane s’en explique : ‘’les ruines, l’érosion urbanistique et architecturale ont toujours été un sujet passionnant pour l’artiste.

Au contraire, l’état de délabrement d’un site ancien le motive et lui donne envie de peindre. Le beau, l’esthétique est partout, y compris sur une façade vieillissante et attaquée par le poids du temps. La Casbah est une longue histoire qui inspire et pousse le peintre à puiser dans toute sa sensibilité pour portraiturer La Citadelle sous son meilleur jour’’.

Galerie photoLa Casbah d'Alger par l'artiste peintre Abderrahmane Chaouane Voyez les images

LIRE AUSSI:Abderrahmane Chaouane, l'artiste peintre passionné de La Citadelle

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.