ALGÉRIE
03/05/2015 15h:20 CET | Actualisé 12/10/2015 05h:22 CET

ArcelorMittal: la direction et le syndicat campent sur leurs positions, la grève se poursuit

DR

350 travailleurs de la société ArcelorMittal pipes et tubes Algeria (AMPTA), en grève depuis 4 jours, se sont rassemblés ce samedi dans l'enceinte du site. Le conflit opposant le syndicat des travailleurs à la direction "ne semble aucunement sur le point de connaître un début de solution", selon des observateurs rapportés ce dimanche par le quotidien Liberté.

La protestation durcit. Les grévistes, qui se sont rassemblés hier matin, menacent "d'externaliser le conflit" et "investir la rue" pour "porter la protestation devant le siège de la direction générale de Sider. Ce groupe, en sa qualité de représentant de l'Etat algérien et membre de "qui refuse d'assumer ses responsabilités et intervenir pour étudier notre plate-forme de revendications en 22 points".

"Nous sommes pour le dialogue et une solution pacifique de nos réclamations, qui restent légitimes, mais nous n'attendrons pas éternellement la réaction des parties concernées", a indiqué Lofti Farrah.

Ce secrétaire général du syndicat des travailleurs a fait l'objet d'une plainte formulée par la direction générale auprès du tribunal El-Hadjar après l'avoir suspendu, pour dénoncer le non-respect du préavis de grève. Lors des négociations entre les responsable de la société et son syndicat, des travailleurs ont, en effet, entamés une série de débrayage et agressé physiquement le directeur général de l'Ampta, selon la même source.

La plainte a quand même été rejetée "par la forme" par le tribunal El-Hadjar, "parce que l'huissier mandaté n'avait pas mentionné les noms des meneurs de mouvement", rapporte Liberté. Le SG du syndicat des travailleurs attend ainsi que la justice se prononce de manière définitive quant à la légalité de son mouvement. Une autre plainte pour les mêmes motifs a toutefois été déposée auprès de l'instance judiciaire.

Quelques travailleurs assurent un service minimum dans la salle des pompes hydrauliques, des fours, du secteur d'énergie électrique et du gardiennage du site, tandis que la direction et le syndicat campent sur leurs positions et la grève se poursuit.

LIRE AUSSI: ArcelorMittal: bras de fer entre les travailleurs et la direction de la société

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.