MAGHREB
01/05/2015 12h:20 CET

Quand la Tunisie donne la parole à l'art

www.nesselfen.org

Le marathon des mots ou Al Kalimat renouvelle son expérience. Cette quatrième édition qui se tient du 1 mai au 3 mai 2015 se déroule au même temps que le festival "Tunis, capitale de la danse" qui a déjà commencé le 29 avril.

Sous la tutelle de Syhem Belkhodja, directrice de Ness El Fen, et de Patrick Poivre d’Arvor, directeur de la radio France Culture, et en partenariat avec l’Institut français de Tunisie, Al Kalimat a pour credo Libre de créer.

Cette édition du festival tunisien a été décidée dans l’urgence après les événements de Bardo afin de célébrer la liberté de la création. Des écrivains, des intellectuels venus d’ici d’ailleurs seront présents pour faire acte de résistance face au terrorisme.

Le musée du Bardo, lieu du carnage, aura une autre portée symbolique avec cet événement dans la mesure où une partie de la programmation aura lieu à Bardo. Solidarité, résistance, liberté, création sont les mots qui pourraient qualifier ce festival tunisien qui accueille des intellectuels de grand renom. Parmi les intervenants, on cite le prix Goncourt Atiq Rahimi Julie Gayet, Asli Erdogan, Olivier Poivre d’Arvor.

Le programme est riche et la diversité sera aux rendez-vous. Les jeunes auront aussi l’occasion de s’exprimer à travers les différentes formes d’art. Parallèlement au marathon des mots, la capitale dansera à son rythme. Le Tunisien rencontrera des talents qui ont la danse dans la peau. Une nouvelle image de la Tunisie sera représenté, celle de la création et de la liberté.

Cet événement sera un moment d’échanges, de rencontres et de lectures.

Galerie photoQuand la Tunisie donne la parole à l’art Voyez les images

Le coup de cœur de la semaine en partenariat avec

out

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Maghreb sur notre page Facebook.