MAGHREB
30/04/2015 06h:22 CET

Au Yémen, la coalition arabe menée par l'Arabie Saoudite multiplie les raids aériens contre les rebelles houthis

A Shiite fighter, known as a Houthi, bottom left, collects ammunition at the residence of a military commander of the Houthi militant group, destroyed by a Saudi-led airstrike, in Sanaa, Yemen, Tuesday, April 28, 2015. A security official in Saudi Arabia says a soldier has been killed and another wounded in a gunfight with Shiite Houthi rebels along the kingdom's southern border with Yemen. (AP Photo/Hani Mohammed)
ASSOCIATED PRESS
A Shiite fighter, known as a Houthi, bottom left, collects ammunition at the residence of a military commander of the Houthi militant group, destroyed by a Saudi-led airstrike, in Sanaa, Yemen, Tuesday, April 28, 2015. A security official in Saudi Arabia says a soldier has been killed and another wounded in a gunfight with Shiite Houthi rebels along the kingdom's southern border with Yemen. (AP Photo/Hani Mohammed)

INTERNATIONAL- Au Yémen, où de récents combats ont fait au moins 64 morts, les combats gagnent en intensité.

En effet, la coalition arabe menée par l'Arabie saoudite a intensifié jeudi ses raids aériens contre les rebelles chiites dans le sud du Yémen où de violents combats faisaient rage aussi entre ces insurgés et des combattants pro-gouvernementaux, selon des sources concordantes.

Des avions de combat ont bombardé des positions des rebelles Houthis à Khor Maksar et Dar Saad, deux quartiers de la grande ville portuaire d'Aden (sud), aidant les partisans du président en exil Abd Rabbo Mansour Hadi à reprendre certains secteurs, selon des sources pro-Hadi.

Huit personnes ont été tuées dans des combats de rue à Aden, dont cinq combattants pro-Hadi et trois civils, a indiqué à l'AFP le responsable du département de la Santé Al-Khader Lassouar.

Les rebelles Houthis, soutenus par des unités de l'armée restées fidèles à l'ex-président Ali Abdallah Saleh, avaient réalisé ces derniers jours des avancées dans Aden, ville défendue par un collectif de mouvements hostiles à la rébellion chiite appelé "la résistance populaire".

Dans la nuit, des positions rebelles ont été visées par des raids aériens à Lahej et Abyane, deux autres provinces du sud du Yémen, selon des sources de la "résistance populaire".

La coalition menée par l'Arabie saoudite poursuit son opération militaire lancée le 26 mars au Yémen, malgré l'annonce par Ryad le 21 avril de la fin de la campagne de raids aériens intensifs et l'amorce d'une nouvelle phase, baptisée "Redonner l'espoir".

Cette opération militaire est destinée à empêcher les rebelles chiites, soutenus par l'Iran, de prendre le contrôle de l'ensemble du territoire yéménite après avoir conquis la capitale Sanaa et d'autres régions du pays avec le soutien des forces fidèles à M. Saleh.

Le conflit au Yémen a fait plus de mille morts, selon un bilan provisoire de l'ONU.

LIRE AUSSI:

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Maghreb sur notre page Facebook.