MAGHREB
28/04/2015 15h:20 CET | Actualisé 28/04/2015 15h:46 CET

Tunisie - Une semaine, un élu: Mohamed Ghannem, 50% député, 50% médecin en France

Mohamed Ghannem, député Afek Tounes
Facebook/Mohamed Ghannem
Mohamed Ghannem, député Afek Tounes

En octobre 2014, les électeurs tunisiens ont choisi leurs 217 représentants pour un mandat de 5 ans. Certains ont été réélus, d'autres se sont fait connaître dans le cadre de leurs activités politiques, associatives ou entrepreneuriales, mais de nombreux députés sont encore inconnus du grand public... Pour savoir si vos représentants vous représentent réellement, le HuffPost Tunisie, en partenariat avec Marsad Majles, l'observatoire de l'Assemblée créé par l'association Al Bawsala, vous proposera chaque semaine de découvrir un député, afin de mieux connaitre son parcours, ses activités et les chiffres relatifs à sa présence et à son rendement.

Mohamed Ghannem, médecin en France

Mohamed Ghannem fait partie des 12 médecins élus à l'Assemblée. Installé en France depuis l'âge de 21 ans, il est chef de service du centre de réadaptation cardiovasculaire Léopold-Belland depuis 2001. Il est également Professeur d’université, chercheur et conférencier dans les universités de Tunis, Sousse et Amiens.

M. Ghannem s'est présenté en tête de liste du parti Afek Tounes sur la circonscription France Nord où il a été élu avec 2246 voix. Il était précédemment Conseiller du 18ème arrondissement à Paris entre 2008 et 2014.

Dans ce spot d"Expression directe" où le candidat tentait à l'époque de convaincre les électeurs de voter pour lui, il s'était fait remarquer par son style de "conteur".

A l'Assemblée, le député fait partie de la majorité, son parti participant à la coalition gouvernementale formée avec Nida Tounes, Ennahdha et l'Union patriotique libre. Il est membre de la commission permanente de la Santé et des affaires sociales (qui ne s'est encore jamais réunie) ainsi que de la commission spéciale des Affaires des Tunisiens à l'étranger (2 réunions).

Mohamed Ghannem en chiffres

  • Taux de présence en plénière: 42%
  • Taux de présence en commission: 50%
  • Taux de participation aux votes: 28%
  • Taux de discipline partisane: 100%

La discipline partisane est le respect par chaque membre d’un parti ou groupe parlementaire de la ligne politique de son parti/groupe. La discipline traduirait le taux d’uniformité au sein d’un même groupe et le respect de la position officielle du parti qu’il représente. La discipline partisane est définie en fonction du vote majoritaire au sein d’un même groupe.

  • Aucun amendement proposé concernant les projets de lois adoptés en plénière

L'actu de Mohamed Ghannem

Mohamed Ghannem était au cœur d'une polémique récente relative à l’absentéisme des élus. Il figurait en effet sur la liste des 6 députés ayant été absents aux 4 séances plénières qui ont eu lieu durant le mois de Mars. Il avait justifié son absence par les difficultés que rencontre un élu d'une circonscription à l’étranger puisque le salaire est bas et qu’il paye lui-même ses frais de transport.

"Il nous faut déjà plus de temps pour nous occuper des ressortissants tunisiens à l'étranger. Ensuite, une possibilité de travailler à (temps partiel) en France pour améliorer notre niveau de vie", avait-il affirmé.

Par ailleurs, il était intervenu lors du dialogue avec le gouvernement qui a eu lieu les 3 et 8 Avril 2015 pour soutenir la création d'un haut conseil pour les tunisiens à l’étranger en vertu d’une loi et non d'un décret.

Il avait également demandé au gouvernement de trouver une solution pour faire baisser les prix des billets d’avion au profit des Tunisiens vivant à l’étranger afin qu’ils puissent retourner plus souvent en Tunisie, particulièrement durant les fêtes nationales.

Le député avait enfin remercié le ministre de la Santé qui l’aurait aidé à régulariser la situation de certains médecins Tunisiens en France.

Toujours au sujet des médecins, Mohamed Ghannem avait pris la parole lors du vote de confiance au gouvernement de Habib Essid. Il avait alors soulevé un problème rencontré par des résidents en médecine ayant obtenu un stage en France et qui étaient menacés d’être rayés de la liste des résidents par le ministère de la santé Tunisien.

Une question à poser à Mohamed Ghannem? Rendez-vous sur le site de Marsad Majles.

En partenariat avec

logo bawsala fr

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Maghreb sur notre page Facebook.