MAROC
22/04/2015 09h:31 CET | Actualisé 22/04/2015 12h:50 CET

Pour Amnesty, il est temps que le Maroc abolisse la peine de mort

Pour Amnesty, il est temps que le Maroc abolisse la peine de mort
Getty Images
Pour Amnesty, il est temps que le Maroc abolisse la peine de mort

SOCIÉTÉ CIVILE - "Il est temps pour le Maroc d'abolir la peine de mort". C'est en ces termes que s'est exprimé Salah Abdellaoui, directeur exécutif d'Amnesty Maroc, lors d’une conférence à Rabat jeudi 22 avril, exprimant son "inquiétude" face au projet de réforme du code pénal du gouvernement.

"Il est question d'une réduction du nombre de crimes (passibles de la peine capitale) de 33 à 11, mais on considère que son maintien est un signe inquiétant, en contradiction flagrante" avec la nouvelle constitution, a-t-il fait valoir.

"Il est incompréhensible qu'elle soit encore maintenue dans la loi alors que la constitution adoptée en 2011 consacre le droit à la vie".

Présenté par le ministre islamiste de la Justice Mustafa Ramid, ce texte provoque de vifs débats au sein de la société, même si certaines mesures sont saluées.

Lors d'une rencontre lundi sur la réforme du code pénal, M. Ramid a expliqué opter pour une approche "progressive" en réservant la peine capitale aux "crimes les plus horribles".

Selon Amnesty, neuf peines de mort ont encore été prononcées en 2014 au Maroc, tandis que "117 personnes dont trois femmes" se trouvent "dans les couloirs de la mort".

Le 27 novembre 2014, le roi Mohammed VI avait adressé ce message lors du Forum mondial des droits de l'homme à Marrakech: "Nous nous félicitons du débat, autour de la peine de mort, mené à l'initiative de la société civile et de nombreux parlementaires et juristes". Un signal perçu positivement par les abolitionnistes.

Si des peines de mort continuent d'être prononcées au Maroc, un moratoire est appliqué de facto depuis 1993, et le royaume est perçu comme l'un des pays arabes susceptibles de franchir le pas.

LIRE AUSSI:

Retrouvez les articles du HuffPost Maroc sur notre page Facebook.