ALGÉRIE
21/04/2015 12h:18 CET

La statue de Benbadis déboulonnée sur ordre du wali de Constantine

Facebook/Abdallah Benadouda

La statue à l’effigie du savant Abdelhamid Benbadis a été déboulonnée lundi soir sur ordre de M. Hocine Ouadah, wali de Constantine.

Contestée par les artistes locaux mais aussi par la famille du réformiste, la statue de Benbadis a fait également objet de tirs croisés dans les journaux et sur les réseaux sociaux.

La statue en question, apprend-on, a été commandé au Portugal par un entrepreneur local qui en a fait don à la ville de Constantine. Contrairement à ce qui a été dit, ni la ville des ponts suspendus ni le commissariat de la manifestation Constantine capitale de la culture arabe, n'a déboursé un seul centime pour cette oeuvre. C'est une initiative totalement privée et qui avait, dans un premier temps, eu un écho favorable auprès des autorités locales qui ne se doutaient pas d'une telle levée de bouclier.

"Que les artistes locaux se manifestent et offrent un cadeau pour leur ville !", lancera le wali de Constantine excédé par tant de négativité.

Promettant une incessante mise en chantier d'une nouvelle oeuvre, le chef de exécutif de Constantine interpellera les artistes locaux et nationaux les exhortant à se porter volontaire pour réaliser une ouvre à l’effigie du Cheikh mais et qui immortaliserait son oeuvre.

Le wali qui dément avoir reçu la moindre pression pour enlever la statue, explique "je suis démocrate et je réponds aux désirs des citoyens et des personnes qui ont jugé que l’œuvre n’est pas représentative, puisque selon eux elle contient plusieurs imperfections. Aucune pression ne m’a été exercée".

LIRE AUSSI:Constantine, capitale de la culture arabe: sur le vieux rocher, les citoyens ne boudent pas leur plaisir

Devant un parterre de journalistes locaux, M Ouadah, qui inaugurait les semaines culturelles de Tipaza et Tamanrasset, au centre culturel Mohamed Laïd Al Khalifa défiera les artistes locaux pour prouver leur savoir faire et offrir un cadeau à leur ville. "Que les artistes …viennent confectionner une meilleure figure du Cheikh .La porte est ouverte à tous ceux qui désirent exceller et laisser leurs empreintes dans cette ville à travers la sculpture d’un portrait », a-t-il ajouté.

Dans ce sillage le wali confirmera "nous n'avons déboursé aucun centime pour cette statue. C’était un don d’un entrepreneur. Et puisqu’il y a eu autant de contestation sur la qualité de ladite effigie, il n y a aucun problème nous sommes démocrates. Je souhaite désormais que les artistes locaux nous proposent quelque chose de meilleur la balle est dans leur camp".

Pour beaucoup d'artistes, il est étrange que les chargés de la culture n'aient pas pensé à réaliser une statue digne d’un Cheikh de la trempe de Benbadis.

Le wali concédera que l’importance de la manifestation Constantine capitale de la culture arabe 2015 a créé de petites tensions entre les différentes parties chargées de l'organisation notamment l'ONCI et le commissariat et la direction de la culture.

"Beaucoup de gens ont parié sur l'échec de l’évènement et ont œuvré pour le saborder. C’est triste lorsqu’on est algérien(…) Nous devons défendre les chantiers et manifestations qui peuvent faire avancer le pays".

La balle est donc dans le camps des artistes Constantinois en particulier et Algériens en général. Un atelier sera consacré à la réalisation de la nouvelle effigie et ses portes demeurent ouvertes à ceux qui veulent y mettre la patte.

Galerie photo Statut Abdelhamid Benbadis Voyez les images

LIRE AUSSI:

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.