ALGÉRIE
09/04/2015 06h:24 CET | Actualisé 09/04/2015 08h:23 CET

Lamamra rencontre Kerry à Washington: "le partenariat algéro-américain est efficace"

DR

John Kerry, secrétaire d'État américain a salué mercredi 08 avril le rôle et les efforts de paix de l'Algérie pour les conflits au Mali et en Libye, en présence du chef de la diplomatie algérienne Ramtane Lamamra à Washington.

Le ministre algérien des Affaires Étrangères et John Kerry se sont exprimés dans le cadre du dialogue annuel entre Washington et Alger. Une occasion pour discuter des conflits régionaux et la lutte anti-terroriste au Moyen-Orient.

Le secrétaire d'État américain a loué la coopération algéro-américaine en matière de sécurité, "pierre angulaire de la relation" entre les deux pays. Il a notamment exprimé la reconnaissance des États-Unis envers l'Algérie, pour "avoir accepté de partager les leçons de son propre combat contre les extrémistes violents".

Ramtane Lamamra a lui aussi rappelé la collaboration étroite, mais surtout efficace entre les deux pays dans la lutte anti-terroriste. "Nous pouvons dire aujourd'hui, en toute sécurité, que le partenariat algéro-américain est efficace."

"La qualité et l'efficacité de notre coopération [sur la question du terrorisme] sont une source de satisfaction, a-t-il indiqué mercredi à Washington. En effet, l'Algérie et les États-Unis jouent un rôle de premier plan dans l'élaboration d'une mobilisation mondiale coordonnée, face à cette menace multiforme pour la paix et la sécurité internationales".

"Nous apprécions grandement l'engagement de l'Algérie dans le Forum mondial contre le terrorisme (GTCF) et son partenariat avec nous à la réunion des dirigeants en septembre en marge de l'Assemblée générale des Nations Unies", a repris John Kerry.

Ce dont à quoi Ramtane Lamamra a répondu que "l'Algérie a exprimé lors de cette réunion sa volonté de partager les leçons qu'elle a apprises à la dure de sa propre expérience dans le traitement de ce problème très sensible, en organisant [cet été] une réunion internationale très importante consacrée à la déradicalisation".

Ramtane Lamamra n'a toutefois pas omis de rappeler la nécessité pour la réussite de cette initiative de lutter efficacement contre l'islamophobie dans le monde entier. "La stigmatisation des musulmans n'est pas seulement inacceptable, mais elle provoque des dommages à nos efforts collectifs pour contrer la propagande de l'extrémisme violent", a-t-il expliqué.

Au sujet de la crise libyenne, il a souligné le caractère "essentiel" de la coopération politique entre les deux pays, basé sur le "rôle important et très constructif" de l'Algérie. "La récente réunion des partis et des militants politiques libyens à Alger était une étape très importante", a expliqué John Kerry.

Il a aussi souligné les efforts de médiation de Ramtane Lamamra et son rôle dans la crise malienne. "J'apprécie en particulier les efforts de médiation de Ramtane, à l'appui de l'accord de paix inter-malien, qui est un plan pour rétablir la sécurité, soutenir le développement économique, et promouvoir la bonne gouvernance, la réconciliation et la justice", a-t-il renchéri.

LIRE AUSSI:

Une démarche approuvée par le chef de la diplomatie algérienne. "L'Accord d'Alger conclu récemment représente le meilleur compromis, qui sert les intérêts du Mali tout en reconnaissant les revendications légitimes et les aspirations des populations des régions Nord du pays", a-t-il dit. Il a aussi réitéré la conviction de notre pays que la restauration d'une paix durable "aura un impact positif sur l'ensemble de la situation dans la région du Sahel, ainsi que sur la lutte mondiale contre le terrorisme."

Une occasion pour le ministre algérien des Affaires Étrangères pour confirmer la position algérienne, qui plaide pour une solution politique en Libye.

"Nous sommes guidés par le même esprit de solidarité à l'égard de la situation tragique qui prévaut en Libye. L'Algérie a constamment plaidé en faveur d'une solution politique comme le seul moyen de préserver l'intégrité de l'unité et territoriale de la Libye.

"Toute intervention militaire ne ferait qu'aggraver le conflit et serait plus que probablement anéantir les chances d'un règlement pacifique fondé sur la réconciliation nationale. Nous sommes heureux que l'Algérie et les Etats-Unis partagent la même vision et se tiennent par la même position".

"L'Algérie s'engage aussi à construire un Maghreb intégré, unis et prospère au-delà de la simple rhétorique. Mon pays l'a démontré dans ses actes de solidarité chaque fois que l'un de nos voisins ont en avaient besoin", a-t-il rajouté.

LIRE AUSSI: Carnage du Bardo: L'Algérie exprime sa "solidarité absolue et inconditionnelle" à la Tunisie

L'Algérie soutient le peuple palestinien et le Sahara occidental

Abordant la situation au Moyen-Orient, Ramtane Lamamra a soutenu la légitimité du peuple palestinien et son droit à un État avec Jérusalem-Est, Al-Qods comme capitale.

De Washington, il a aussi exhorté la communauté internationale "à la hauteur de ses obligations" à accélérer le processus de la paix,et parvenir à "une solution juste et durable" au Moyen-Orient.

Ramtane Lamamra a exprimé son soutien au secrétaire général de l'Onu et son envoyé spécial Chris Ross, saluant leurs efforts pour parvenir à une solution politique mutuellement acceptable, qui prévoit l'auto-détermination du peuple du Sahara occidental conformément à la Charte et les résolutions de l'ONU.

LIRE AUSSI: Quand Kerry taquine Lamamra sur l'élimination des Verts en Coupe du Monde 2010

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.