MAROC
07/04/2015 04h:37 CET

L'amour au temps de Benkirane: Hamid Chabat révèle l'identité des deux ministres qui entretiennent une idylle

AMOURS - Le dimanche 5 avril à Errachidia, le secrétaire général de l'Istiqlal Hamid Chabat a livré des indications très précises sur les deux ministres du gouvernement Benkirane qui entretiendraient une relation amoureuse. Il s'agit, selon lui, d'un député d'Errachidia promu ministre, et d'une ministre déléguée.

"Nous considérons qu'il est inconcevable de briser des familles, et ceci n'arrive qu'au sein de ce gouvernement", s'est indigné Hamid Chabat, qui a jugé "nécessaire de revenir à la décision prise par le Chef du gouvernement dans ce sens, qui n'a rien trouvé de mieux à faire que d'interdire aux deux ministres concernés de se rencontrer".

Plus surprenant, le secrétaire général de l'Istiqlal a révélé que "le ministre concerné est un député d’Errachidia, devenu ministre par la suite. Il a vécu une histoire similaire il y a quelques années, avec une femme mariée qui a cru à ses mensonges et a divorcé pour lui. Elle ne s'est pas encore remariée. Aujourd'hui, la ministre aussi a divorcé. Elle a 52 ans et trois enfants. Nous refusons ça, et nous n'acceptons pas que des familles soient brisées ainsi".

Selon l'édition du mardi 7 avril d’Al Ahdath al-Maghribiya, les deux ministres concernés, qui devraient bientôt se marier, sont Lahbib Choubani, le ministre chargé des relations avec le parlement et la société civile, et Soumia Benkhaldoun, ministre déléguée auprès du ministre de l’Enseignement supérieur.

Le quotidien précise que Abdelilah Benkirane voit toujours d'un mauvais œil cette relation, et aurait été jusqu'à interdire toute rencontre entre les deux ministres.

Pour Charafat Afailal, la ministre déléguée chargée de l'eau, la médiatisation de cette histoire relève d'un sexisme affiché et assumé. Elle s'est, par ailleurs, indignée contre "cette fouille dans les affaires privées de femmes dont le seul tort est d’être des personnalités publiques".

Galerie photo La réaction de Charafat Afailal et les commentaires des internautes Voyez les images

LIRE AUSSI:

Retrouvez les articles du HuffPost Maroc sur notre page Facebook.