MAGHREB
03/04/2015 08h:17 CET

Internet pour "tous les Cubains" d'ici 2020

AFP/archives

INTERNATIONAL - Le gouvernement cubain a annoncé jeudi qu'il souhaitait permettre "à tous les Cubains" de se connecter à internet d'ici 2020, une promesse difficile à tenir selon Washington si le monopole d'Etat est maintenu sur les communications de l'île.

"L'Etat cubain travaille pour faire en sorte que les ressources informatiques et internet soient disponibles et accessibles à tous les Cubains" d'ici cinq ans, a déclaré le directeur de l'Informatique au ministère des Communications Ernesto Rodriguez, cité par le portail d'informations pro-gouvernemental Cubadebate.

Le gouvernement communiste souhaite notamment "atteindre" les buts fixés par le plan 2020 de l'Union internationale des télécommunications (UIT), a-t-il encore expliqué.

Pour les pays en développement, ce plan recommande que 50% de la population ait accès à internet pour un montant inférieur à 5% de leurs revenus mensuels.

En 2013, Cuba a concédé une avancée en ouvrant plus d'une centaine de salles de navigation publiques, aux tarifs inférieurs à ceux pratiqués dans les hôtels (4,5 dollars au lieu de 10 en moyenne), mais toujours prohibitifs pour la majeure partie de la population d'un pays où le salaire mensuel moyen est d'environ 20 dollars.

Selon l'UIT, seuls 3,4% des foyers cubains étaient connectés en 2013, les abonnements à domicile étant strictement réservés à certaines professions (journalistes, médecins, universitaires...).

Selon M. Rodriguez l'objectif à cinq ans des autorités cubaines "ne peut être dissocié des grands défis auxquels est confronté le pays, parce que la question financière est cruciale pour le développement de l'infrastructure".

Un haut responsable américain a récemment mis en doute la viabilité du projet cubain, affirmant que le maintien du monopole d'Etat sur les télécommunications priverait le pays de l'indispensable investissement privé.

Cuba "cherche un mécanisme pour étendre la connectivité tout en maintenant son mécanisme d'administration du marché", a relevé le responsable, rappelant que la remise en cause de ce monopole n'a jamais été abordée lors des récentes discussions techniques entre responsables cubains et américains sur internet.

La semaine dernière, Daniel Sepulveda, secrétaire général adjoint du bureau des affaires économiques du Département d'état américain, était venu à Cuba pour évoquer la future collaboration entre les deux pays en matière de télécommunications et d'internet, dans le cadre de leur rapprochement historique amorcé mi-décembre.

Le 20 février dernier, le numéro deux du régime cubain, Miguel Diaz-Canel avait déjà promis de "mettre internet au service de tous" à Cuba, exprimant une volonté du gouvernement "d'informatiser la société.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Maghreb sur notre page Facebook.