ALGÉRIE
01/04/2015 13h:07 CET | Actualisé 01/04/2015 13h:15 CET

Vieux bâti à Alger: Belouizdad, une commune, un quartier, une histoire

Plus de 50 immeubles et bâtisses menacées d'effondrement ont été recensées dans la commune de Mohamed Belouizdad (ex-Belcourt), rapporte l'Agence de presse Algérienne, dont le quartier éponyme est l'un des plus anciens du tissu urbain de la ville d'Alger.

Belouizdad dont le tissu urbain date de la fin du 19ème et le début du 20ème siècle, dit--on de même source, a vu le nombre de sa population décroître après le séisme de 2003 où une vingtaine de bâtisses vétustes qui menaçaient ruine ont été détruites et leurs habitants recasés dans de nouveaux quartiers.

La population estimée à 52.000 habitants au recensement de 1998 est passée à 42.900 au recensement de 2008.

Le vice-président de l'APC de Belouizdad chargé de l'aménagement, de l'urbanisme, du tourisme et de l'artisanat, M. Tayeb Abdallah avait déclaré à l'APS que "le dossier relatif à la destruction des 52 bâtisses menacées d'effondrement à Belouizdad est encore à l'étude au niveau des services de la wilaya d'Alger".

"Ces bâtisses, a-t-il ajouté, appartiennent pour la plupart à l'office de promotion et de gestion immobilière, certaines sont des propriétés privées", soulignant que "la commune compte exploiter plusieurs autres propriétés foncières relevant de ses services pour la réalisation de projets de développement au profit de ses habitants".

Dans sa quête d'assiettes foncières à même d'insuffler la vie dans ce quartier jouxtant les communes de Sidi M'hamed, Kouba et Hussein Dey, l'APC de Belouizdad a misé sur l'exploitation de certaines vieilles bâtisses relevant de ses services pour la réalisation de nouveaux projets.

Parmi les projets les plus importants arrêtés par la commune figurent la réalisation du nouveau siège communal à la place du vieil hangar de l'entreprise de transport urbain et suburbain sis à la rue Rouchaï Boualam et d'une bibliothèque à la place des Galeries algérienne, rue Mohamed Bouchenafa, selon le même responsable.

La commune a également consacré une partie importante de son budget à la réalisation de projets sportifs et à la rénovation de certains édifices.

M. Abdallah a indiqué à ce propos que "des travaux de réaménagement du stade Ait Saada et de réalisation d'une piscine paralympique seront lancés prochainement", ajoutant que le stade du 20 août sera aménagé en complexe sportif qui disposera

d'une salle omnisports, outre le stade".

Pour une vie culturelle et scientifique plus animée, les jeunes de la commune disposeront d'un centre de formation et d'enseignement professionnels. 90 millions de DA ont été alloués pour le réaménagement de la vielle salle de cinéma "Stella" en salle de spectacles de 380 places.

L'Agence de presse algérienne énumère également le potentiel historique qui pourrait faire aisément de ce quartier populaire un centre touristique et pas des moindres!

Belouizdad....une ville, une histoire

Belouizdad (Belcourt du temps de la colonisation française du nom de l'entrepreneur qui a construit ce quartier), doit son nom au martyr de la révolution, Mohamed Belouizdad, un natif de ce quartier devenu mondialement célèbre avec les manifestations historiques du 11 décembre 1960.

La commune de Belouizdad a également un énorme potentiel touristique: elle compte d'importants sites à visiter comme le Jardin d'Essais à El Hamma (1832), la Grotte où s'était caché Miguel Cervantès Saavedra (1547-1616), auteur après son rapatriement en Espagne du célèbre roman ''L'ingénieux hidalgo Don Quichotte de la Manche''.

LIRE AUSSI: La grotte où Cervantès s'est réfugié à Belcourt sort de l'anonymat en attendant de devenir un must

Cervantès avait été capturé, alors qu'il regagnait l'Espagne après la bataille de Lépante (1591) où il avait perdu sa main gauche, en compagnie de son frère Rodrigo le 26 septembre 1575 par un des corsaires de la Régence d'Alger, Mezzo Morto.

Après quatre tentatives infructueuses d'évasion, dont une longue période passée à la Grotte, au dessus du quartier du Hamma, il est enfin racheté en 1580 avec d'autres prisonniers espagnols et regagne Madrid.

Ses longues années de captivité à Alger semblent l'avoir dissuadé de continuer sa vie de soldat, et il s'est ainsi rabattu sur l'écriture, dont son oeuvre, Don Quichotte de la Manche.

La villa Abdelatif, dont la construction remonte à l'époque de la Régence d'Alger, est par ailleurs un des hauts lieux du tourisme urbain de la ville d'Alger.

LIRE AUSSI: Dar Abdeltif, un joyau patrimonial revalorisé par le beau livre des Editions al Bayazin

La commune de Belouizdad possède en fait le joyau de la couronne urbaine de la ville d'Alger: le Jardin d'essai du Hamma, poumon d'El Bahdja, avec ses jardins exotiques anglais et français, et, surtout, le lieu de tournage du plus grand classique du cinéma américain des années ''ragtime'': Tarzan!

Dans le cadre de la réhabilitation de ce patrimoine culturel, les services municipaux, rapporte l'APS, ont mis en place une fiche technique permettant aux visiteurs de connaître les sites touristiques de la commune et d'en faciliter la visite aux touristes étrangers notamment.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.