ALGÉRIE
01/04/2015 08h:12 CET | Actualisé 01/04/2015 08h:12 CET

Le président mauritanien arrête une émission télévisée en direct pour expulser un journaliste

Imaginez un journaliste insister pour poser trois questions plutôt qu'une au Chef de l'Etat. Imaginez que cet incident se déroule dans un débat télévisé qui passe en direct sur une chaîne de télévision nationale. Imaginez que le chef de l'Etat s'énerve et veut virer le journaliste. Que serait la réaction des journalistes alors?

Stop! On arrête d'imaginer. Ce n'est pas de l'ordre de l’imaginaire cela s'est passé réellement sur la chaîne de télévision publique mauritanienne "El Mauritaniya".

Lors d’un débat à la télévision mauritanienne, le président Mohamed Ould Abdelaziz a grondé un journaliste qui voulait poser trois questions au lieu d’une seule.

Le vif échange avec le journaliste, n'a pas été du goût du chef de l'Etat mauritanien. En colère, le Président décide de stopper le direct et d'expulser le journaliste.

"Éteins la caméra !", ordonne le général Ould Abdelaziz à l'animateur de l’émission, complètement dépassé par l’échange envenimé.

Une voix s'élève pour dire "alors on va tous se retirer!", rapporte la presse, et le chef de l'Etat mauritanien de répliquer du tac au tac "retirez-vous tous !".

Inimaginable en Algérie! Vraisemblablement, les standards de démocratie devraient être revu en Algérie.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.