MAROC
01/04/2015 09h:11 CET | Actualisé 01/04/2015 11h:26 CET

L'opposition se plaint de Benkirane au roi dans Al Ittihad Al Ichtiraki

MAP

POLÉMIQUE - Le quotidien de l'USFP Al Ittihad Al Ichtiraki a publié, dans son édition du mercredi 1er avril, une lettre des leaders de l'opposition adressée à Mohammed VI.

Titrée "Une demande d'arbitrage, suite aux déclarations inconstitutionnelles émises par le chef du gouvernement", la lettre est signée par Mustapha Bakkoury, Hamid Chabat, Driss Lachgar et Mohamed Labied, respectivement chefs du PAM, de l'Istiqlal, de l'USFP et de l'UC.

Les leaders des partis s'adressent au roi "en tant que chef d'Etat, son plus noble représentant et arbitre", estimant que "contrairement au choix démocratique fondé sur la pluralité et le respect mutuel entre les institutions, Abdelilah Benkirane, le secrétaire général du PJD, exploite son rôle de chef du gouvernement pour faire passer, dans ses discours, des déclarations irrespectueuses des choix de la nation marocaine".

L'opposition cite comme exemple " le discours prononcé à Errachidia le 15 mars 2015, et dans lequel il prétend que (...) sans la résistance de Votre Majesté, le gouvernement aurait été emporté par le vent".

Les auteurs de la lettre estiment que ces déclarations "peuvent être considérées comme une tentative de mêler l'institution royale dans le jeu politique", ce qui met à mal "l'égalité entre les différents partis", et risque de saper "les choix démocratiques, et la concurrence fondée sur l'égalité des chances entre les partis, les considérant comme des institutions constitutionnelles égales".

Les leaders des quatre partis ont expliqué qu'ils n'ont pas souhaité s'opposer publiquement au chef du gouvernement "pour ne pas servir les ennemis de notre nation. "Nous nous adressons donc à vous, dans l'espoir d'obtenir votre arbitrage", conclut la lettre.

LIRE AUSSI:

Retrouvez les articles du HuffPost Maroc sur notre page Facebook.