MAGHREB
29/03/2015 12h:57 CET | Actualisé 29/03/2015 17h:49 CET

Tunisie: Le metteur en scène Ezzedine Gannoun est mort

Facebook/Al Hamra

Le metteur en scène de théâtre Ezzedine Gannoun est décédé dimanche 29 mars, a annoncé l'espace artistique El Hamra sur sa page Facebook.

Le ministère de la Culture tunisien a rendu hommage à l'homme de théâtre, en le désignant comme "l'une des sommités de la culture en Tunisie".

Après avoir obtenu une licence de théâtre à la Sorbonne en 1980, Ezzedine Gannoun fonde à Paris la troupe du "Théâtre organique". Inspirée du concept de "l'intellectuel organique" du théoricien italien Antonio Gramsci, c'est-à-dire organiquement lié à sa société, la troupe poursuivra son travail en Tunisie jusqu'en 1998.

En 1995, il a réouvert et dirigé la salle El Hamra à Tunis, avec entre autres la dramaturge et comédienne Leila Toubel.

Consacrée à "tous les arts", cette salle datant des années 30 deviendra aussi un lieu de débats et de réflexions politiques, après la révolution.

À partir de 2001, il forme plusieurs promotions du Centre de formation et de recherche théâtrales arabo-africain qu'il a fondé.

En janvier 2015, il lance la manifestation "Le théâtre fête la révolution", pour fêter le 4ème anniversaire de la révolution.

Parmi les dernières pièces qu'il a mis en scène, on peut citer "Monstranum’s".


"Une révolte qui aboutit..." - Ezzeddine Gannounpar theatrejeanvilar

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Maghreb sur notre page Facebook.