ALGÉRIE
28/03/2015 08h:04 CET | Actualisé 29/03/2015 19h:48 CET

Grève de l'ESBA: Un nouveau directeur et le LMD pour "raisonner" les grévistes

Facebook/Ecole Supérieure des Beaux-arts d'Alger

Les étudiants de l'École Supérieure des Beaux-Arts (ESBA) ne se démobilisent pas. Depuis le début de leur mouvement de contestation le 15 mars dernier, ils gardent le cap sur leurs objectifs. Baptisé "Infij'Art", le sit-in s'est transformé en un atelier de création originale pour exprimer le ras-le-bol de leur situation catastrophique.

Galerie photo La grève de l'art Voyez les images

Si l'une des principales revendications a été satisfaite, en l’occurrence, le départ de l'ancien directeur de l'école, les contestataires ne sont pas prêts à mettre fin à leur sit-in jusqu'à la prise en charge totale de leurs revendications et l'élaboration d'une feuille de route bien définie.

La nomination d'un nouveau directeur intérimaire à la tête de l'école, M. Kaddour Athmane, ancien directeur de l'école régionale des beaux-arts de Tipaza, n'est pas du goût des étudiants. Après deux réunions entre lui et les étudiants, ces derniers ont "constaté" son incapacité à prendre en charge leurs problèmes, explique Marwa Fekir, chargée de la communication d'Infij'Art à nos confrères d'Impact 24.

"Je ne suis pas magicien" avait-il lancé, rapportent des étudiants présents au HuffPost Algérie.

La proposition de l'instauration du système LMD n'a pas convaincu les étudiants, surtout que ce système exclus les travaux pratiques. Un point essentiel parmi la liste des revendications de ces futurs artistes.

La ministre de la Culture, Nadia Labidi, s'est déplacée personnellement à l'ESBA après que ses émissaires ont été renvoyé par les grévistes. Après discussions avec les contestataires, elle a promis une prise en charge des revendications dans les plus brefs délais.

Pas de vacances pour les étudiants qui continuent d'occuper les locaux de l'école. Déterminés, ils se disent prêts à tenir tête aux responsables tant que leurs conditions de scolarité et leur situation ne s'améliorent pas.

En attendant les élèves s'organisent pour lifter l'enceinte de leur école.

Galerie photo La grève de l'art Voyez les images

LIRE AUSSI:Les étudiants de l'École supérieure des beaux arts entament une grève illimitée.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.

Galerie photo La grève de l'art Voyez les images