ALGÉRIE
23/03/2015 11h:15 CET

L'ENTMV prévoit une filiale chargée du transport maritime urbain

Walid Hamada - HuffPost Algérie

L'Algérie aura-t-elle enfin un transport maritime urbain? Le gouvernement semble avoir opté pour ce genre de transport. Un mode de transport qui peut s'avérer très rentables le long des 1200 kms de côtes algériennes.

L'expérience réussie de l'exploitation de la ligne Alger-Ain Benian, a poussé l' Entreprise nationale de transport maritime des voyageurs (ENTMV) à réfléchir à la création d'une filiale chargée du transport maritime urbain, a appris l'Agence de presse algérienne (APS) auprès du directeur commercial de cette compagnie, Mohamed Fethi Mahdab.

Selon lui, il est d'abord question de créer une division de transport maritime urbain au sein de l'ENTMV avant d'entamer les procédures de la création de la filiale qui prendra en charge cette activité susceptible de décongestionner la circulation automobile dans la capitale et de promouvoir le tourisme.

"L'objectif est de détacher le transport maritime urbain du portefeuille d'activité de l'ENTMV, qui est spécialisée dans le transport maritime de passagers à l'international, afin de séparer deux activités et deux types de transport différents", explique-t-il.

La création de cette filiale, qui sera détenue totalement par l'ENTMV dans une première étape, devrai être opérée après l'acquisition de deux (2) ferries monocoques pour la prochaine saison estivale, souligne-t-il.

LIRE AUSSI:

Transport maritime de voyageurs: Inauguration d'une ligne pilote port d'Alger-El Djamila à Ain Benian

Les débuts de la navette maritime Alger-La Madrague: Désordre, bousculade et déception

Au lancement, en été 2014, de la ligne pilote de transport urbain maritime de voyageurs reliant le port d'Alger à celui d'El Djamila (Ain Benïan), l'ENTMV avait été chargée de l'exploitation de cette ligne par le ministère des Transports.

Cette ligne sera élargie à l'ensemble de la côte algéroise avant son extension aux wilayas limitrophes de Boumerdes et de Tipaza et sa généralisation progressive à tout le littoral du pays.

L'ENTMV s'apprête à l'acquisition de deux navires monocoques d'occasion ayant moins de cinq (5) ans d'âge pour couvrir, d'abord, la ligne reliant le port d'Alger à celui d'El Djamila, qui avait été assurée, en été dernier, par un bateau affrété auprès d'un armateur italien et dont le contrat d'affrètement arrivera à terme le 30 avril prochain.

D'une capacité de 200 à 300 passagers chacun, ces deux ferries monocoques devront également desservir d'autres lignes maritimes sur la côte algéroise, qui sont en cours d'études, comme celles reliant le port d'Alger à ceux de Tamenfoust (Est) et de Sidi-Fredj (Ouest).

"Un appel d'offres international pour l'acquisition de ces navires vient d'être lancé. Nous espérons recevoir (ces navires) au début de la saison estivale, c'est-à-dire en juin prochain", souhaite M. Mahdab.

Le transport maritime urbain, affirme-t-on, devrait participer à la décongestion de la circulation automobile à Alger et à la promotion du tourisme dans la baie algéroise à travers son futur pôle d'attraction, la promenade des Sablettes à Hussein Dey.

Pour assurer les dessertes envisagées, l'ENTMV compte acquérir d'autres navires à moyen et long termes. Le ministre des Transports, Amar Ghoul, avait déjà annoncé que l'ENTMV allait acheter 4 à 5 navires pour les besoins du transport maritime urbain.

Galerie photo Navette maritime "Capitan Morgan" Voyez les images

LIRE AUSSI:Un Thalassa fascinant sur le littoral algérien

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.