ALGÉRIE
11/03/2015 13h:28 CET | Actualisé 11/03/2015 14h:33 CET

Ryad qualifie d'ingérence flagrante les déclarations d'une ministre suédoise

afp

L'Arabie saoudite a qualifié mercredi d'ingérence flagrante les déclarations d'une ministre suédoise qui a critiqué la situation des droits de l'Homme dans le royaume, et a confirmé le rappel de son ambassadeur à Stockholm.

"Les déclarations de la ministre suédoise des Affaires étrangères Margot Wallström constituent une ingérence flagrante dans les affaires intérieures du royaume saoudien qui a décidé de rappeler son ambassadeur en Suède", a annoncé un porte-parole du ministère des Affaires étrangères à Ryad, cité par l'agence officielle SPA.

La ministre suédoise avait dénoncé début mars les méthodes moyenâgeuses de la justice saoudienne contre le blogueur saoudien Raef Badaoui, flagellé pour insulte envers l'islam.

Les déclarations de la ministre ont conduit à un incident diplomatique entre les deux pays, l'Arabie saoudite ayant empêché Margot Wallström de prononcer un discours prévu lors d'une réunion de la Ligue arabe au Caire.

La Suède a ensuite annoncé mardi soir ne pas renouveler son accord de coopération militaire signé avec l'Arabie saoudite en 2005. Après cette annonce, Mme Wallström a tweeté: Fière d'être claire sur la démocratie et les droits de l'Homme.

LIRE AUSSI: Droits de l'Homme: la Suède met fin à sa coopération militaire avec Ryad

"Les propos de Mme Wallström sont préjudiciables au royaume et ne sont tolérés ni par les conventions internationales, ni par les coutumes diplomatiques, et ne s'accordent pas avec (l'esprit) des relations amicales entre Etats", a commenté le porte-parole saoudien.

Il s'agit du premier couac diplomatique pour l'Arabie saoudite depuis l'avènement d'un nouveau roi, Salmane Ben Abdel Aziz, le 23 janvier, à la mort de son demi-frère Abdallah.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.