ALGÉRIE
08/03/2015 14h:19 CET | Actualisé 08/03/2015 19h:35 CET

3 questions à Khadija Benguena, "journaliste arabe qui inspire le mieux"

khadija benguena

Confrontée à trois autres présentatrices très visibles dans l’espace audiovisuel arabe, l’Algérienne Khadija Benguena a été élue par le public arabe "Journaliste arabe qui inspire le mieux" les téléspectateurs et "charme" par son professionnalisme. Initiée par la chaîne CNN, cette distinction témoigne d’un parcours professionnel accompli avec des accents de mérite et de compétence. Réaction à chaud de l’heureuse "élue"

Huffington Post Algérie : Khadidja, te voici enfin délivrée d’un long suspense. Les Facebookers étaient nombreux à prédire ta consécration.

Khadija Benguena : Ce n’était pas gagné d’avance. Face à trois consœurs professionnelles et qui jouissent d’une grande audience TV, la compétition a été serrée. Contrairement à ce que les indicateurs du vote laissent suggérer, le sondage a été marqué par un long suspense.

LIRE AUSSI: Sondage CNN : l'algérienne Khadija Benguena (Al Jazeera) sacrée meilleure présentatrice arabe de télévision

Comparée aux distinctions antérieures, que représente le prix de la chaîne CNN à tes yeux et au miroir de ton parcours professionnel ?

Singularité importante de mon point de vue, le prix de la chaîne CNN vaut par la nature même de la procédure de vote. Les résultats sont moins l’émanation d’un jury ou d’une rédaction que du public, le grand public. Ce sont eux, les téléspectateurs familiers des antennes TV, qui ont voté et tranché. A mes yeux, cette élection a été "dite" par ceux qui vous suivent. Manifestement, ils ont voté en bonne connaissance de cause. Il va sans dire que la procédure du vote – un vote interactif du public – confère à la distinction un surcroît de légitimité. J’en suis satisfaite et comblée.

Entamée au début des années 1980 par ta formation à l’école de Journalisme d’Alger, ta carrière professionnelle a cheminé, passant successivement par la Radio algérienne, la Télévision algérienne, une radio suisse et, enfin, la chaîne Al Jazeera. Quand tu regardes dans le rétroviseur et tu revisites ton itinéraire, t’arrive-t-il de dire tel passage a servi de tournant décisif dans ta carrière ?

Il ne m’est jamais arrivé de revisiter ma carrière et de la passer au crible sous l’angle du "tournant décisif". Chaque séquence de mon parcours a eu sa part de mérite et a nourri ma carrière. Toutes les étapes ont été fécondes et utiles. Je ne remercierai jamais assez la Radio algérienne (chaîne I) de m’avoir accueillie.

C’est là, dans l’imposant immeuble avec vue imprenable sur l’incomparable baie d’Alger, que j’ai fait mon baptême de feu professionnel. Je le dis sans ambages : sans la Radio algérienne qui m’avait ouverte les portes de la presse, je n’aurais peut-être pas connu une carrière aussi accomplie. Je dois au 21, bd des martyrs (siège de la Radio et de la TV) ma formation à l’épreuve du terrain médiatique.

Je n’oublierai pas aussi mon passage par la Télévision algérienne. C’était au plus fort de l’expérience démocratique et au plus fort de la belle aventure médiatique jamais connues par l’Algérie. Dans une ENTV dopée par ce double souffle, je me suis imprégnée des valeurs du métier de télévision et du professionnalisme nourri aux meilleurs standards.

J’ai appris cela au milieu de collègues et de consœurs crédités de mérite et au milieu de cadres de valeur. A la radio suisse, j’ai connu ma première expérience professionnelle – fort utile -- hors d’Algérie.

A Al Jazeera où je suis arrivée déjà forgée professionnellement, ma carrière s’est enrichie davantage au contact de collègues issus de différences écoles de presse au premier rang desquelles la prestigieuse BBC.

De surcroit, en tant que chaîne internationale reçue aux quatre coins du monde, Al Jazeera m’a offert une fenêtre autrement plus grande. Je m’adresse à un public qui, au-delà du monde arabe, nous suit aux Amériques, en Europe, en Asie, en Afrique et en Océanie.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.