MAROC
06/03/2015 13h:44 CET | Actualisé 06/03/2015 13h:50 CET

SNI: le holding royal se désengage de Cosumar (INFOGRAPHIE)

La SNI: un holding (presque) sans sucre
La SNI: un holding (presque) sans sucre

BOURSE - La SNI vient de céder 2,4 millions de titres Cosumar sur le marché boursier. Désormais, le holding royal ne détient plus que 1,35% du capital de l'unique producteur de sucre au Maroc.

La SNI vient de se désengager totalement (ou presque) de l’actionnariat de Cosumar. Le holding vient ainsi de déclarer auprès du CDVM avoir cédé la quasi totalité des titres qu'il lui restait dans la capital de la firme agroalimentaire. Une transaction qui porte sur 2,4 millions de titres pour un prix moyen de 180 DH l'action. Résultat des courses : la SNI récolte dans cette transaction pas moins de 434 millions de dirhams et il ne lui reste plus que 1,35% du capital de Cosumar.

Cette cession clôture ainsi le cycle de désengagement de la SNI de sa filiale agroalimentaire Cosumar. Un cycle qui a démarré en 2013 déjà avec la vente d’une part de 27,5% pour 2,3 milliards de dirhams au groupe asiatique Wilmar, leader mondial du secteur du sucre. Un désengagement qui s'est poursuivi en 2014 avec la cession d'un bloc de 25% à une douzaine d'investisseurs institutionnels marocains, tels que Mamda-MCMA, la SCR, Wafa Assurance, la CIMR...

L'objectif de la SNI est donc atteint : le holding sort complètement du secteur sucrier, et passe le relais à un bloc d'actionnaires professionnels constitué de l'industriel Wilmar et d'une bonne brochette d’investisseurs institutionnels marocains. Des actionnaires qui devront poursuivre le développement de la firme au Maroc, mais surtout en Afrique subsaharienne, où elle s'apprête à faire son premier pas, au Cameroun notamment.

Retrouvez les articles du HuffPost Maroc sur notre page Facebook.