MAROC
05/03/2015 09h:38 CET | Actualisé 19/06/2015 14h:45 CET

Cannabis: Le Maroc est toujours le premier producteur de résine du continent africain

Cannabis: Le Maroc est toujours le premier producteur de résine du continent africain
Cannabis: Le Maroc est toujours le premier producteur de résine du continent africain

DROGUE – Selon le dernier rapport de l’Organe international de contrôle des stupéfiants (OICS), le Maroc est toujours le premier producteur de résine de cannabis du continent africain, principalement à destination de l’Europe.

"Malgré les efforts d’éradication, le cannabis est illicitement cultivé sur tout le continent", indique le rapport de l’OICS, rendu public mercredi 4 mars, qui précise que la production illicite de résine de cannabis se limite surtout à quelques pays d’Afrique du Nord.

Le Maroc tient le haut du classement: il est "toujours le premier producteur de résine du continent et l’un des premiers au monde, même s’il semble, d’après certaines informations, que la production y soit en recul", note le rapport.

12% des saisies mondiales

En 2014, plus de 450.000 doses de substances psychotropes ont ainsi été saisies par le Maroc. Le royaume ne précise pas le type de substances dont il s’agissait, mais indique qu’elles étaient dissimulées dans des véhicules à moteur. Le Maroc est ainsi passé de 11% des saisies mondiales de résine de cannabis en 2012, à 12% en 2013.

L’Afrique du Nord demeure la sous-région d’Afrique où ont été saisies les plus grandes quantités de résine de cannabis. Celle-ci alimente à la fois la consommation locale, mais fait aussi l’objet de contrebande, principalement à destination de l’Europe, rappelle l’OICS.

Ces saisies ont été particulièrement importantes en Algérie (où elles sont passées de 53 tonnes en 2011 à plus de 211 tonnes en 2013) et au Maroc (de 126 tonnes en 2011 à 137 tonnes en 2012).

D’autres pays d’Afrique du Nord ont également déclaré des saisies considérables de résine. En 2013, plus de 84 tonnes ont ainsi été saisies en Egypte, dont 80 tonnes avaient été acheminées clandestinement depuis le Maroc sur des bateaux de pêche, indique le rapport.

L’herbe a la cote en Europe

Le succès de la résine de cannabis en Europe continuerait pourtant de faiblir: selon les chiffres de l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC), les quantités de résine saisies sont désormais égales à celles de l’herbe.

Cela témoigne "d’une préférence accrue pour l’herbe sur les marchés européens, où elle est de plus en plus produite localement, par rapport à la résine provenant principalement du Maroc", note le rapport.

Le trafic de cannabis à destination de l’Europe occidentale et centrale se fait essentiellement par bateau ou avion depuis le royaume. Celui de l’herbe de plus d’une tonne provient surtout d’Albanie ou d’autres pays d’Europe du Sud-Est, qui serviraient également d’itinéraire de repli pour le trafic de résine marocaine.

Au Maroc

Environ 5 Marocains sur 100 sont des consommateurs de drogue, soit un minimum de 800.000 usagers, selon le rapport annuel de l’Observatoire national des drogues et des addictions. Une écrasante majorité de ces usagers de drogue (95%) sont consommateurs de cannabis.

LIRE AUSSI:

Retrouvez les articles du HuffPost Maroc sur notre page Facebook.