ALGÉRIE
04/03/2015 01h:54 CET | Actualisé 04/03/2015 01h:54 CET

Un jeu vidéo d'Ubisoft pour corriger la vision

capture d'ecran

Daniel Doyon souffre d'amblyopie. Son cerveau n'utilise qu'un œil, car l'autre est trop faible. Une déficience visuelle qui limite sa capacité de voir en trois dimensions. Le seul traitement connu à ce jour, c'était de couvrir l'œil fort pour faire travailler l'œil faible. Mais cela ne fonctionnait que pour les enfants, et c'était plus ou moins efficace.

Un texte de Vincent Maisonneuve

« Effectivement, si vous "patchez" l'œil d'un adulte, ça ne sert à rien », explique le Dr Simon Clavagnier, de l'Université McGill.

« Ça marche dans 60 % des cas pour les enfants. Si ça ne marche pas toujours, c'est que c'est très stressant pour un enfant. Ça prend de six mois à un an, "patché" de 6 à 12 heures par jour. C'est très lourd. L'enfant est souvent stigmatisé. »

Les chercheurs de McGill ont développé un traitement moins lourd, plus efficace et beaucoup plus amusant. Un jeu vidéo. Le jeu a été créé à Montréal en collaboration avec les compagnies Ubisoft et Amblyotech. L'objectif : créer un jeu qui va convaincre le cerveau d'utiliser les deux yeux.

« C'est un jeu en noir et blanc. Les éléments interactifs sont en rouge ou en bleu, ce qui nous permet de cibler correctement chacun des yeux. »

— Mathieu Ferland, producteur senior chez Ubisoft

Des lunettes rouge et bleu font en sorte que le joueur ne voit les personnages du jeu qu'avec son œil faible et les trésors à récupérer qu'avec son œil fort. Pour accomplir la mission, le cerveau doit donc absolument utiliser les deux yeux.

« Le joueur va s'entraîner et, grâce au jeu, son cerveau va apprendre à voir avec les deux yeux. Son cerveau va comprendre que ses deux yeux sont finalement importants », explique le Dr Clavagnier.

Daniel Doyon s'est entraîné au jeu et a rapidement retrouvé une vision complète des deux yeux. « Ça n'a pris que deux mois, ça s'est fait vraiment vite. » Une fois le jeu terminé, la vision est corrigée définitivement.

« Ce que l'on peut voir jusqu'à maintenant, c'est qu'il n'y a aucune régression. Et le traitement fonctionne aussi bien pour les adultes que les enfants. »

— Dr Simon Clavagnier, de l'Université McGill

Et contrairement au «patch», le traitement par le jeu «ne dure que quelques semaines et c'est beaucoup plus amusant».

Chez Ubisoft, Mathieu Ferland est lui-même impressionné par l'efficacité du traitement.

« Ça fait 17 ans que je produis des jeux vidéo, c'est vraiment spectaculaire de savoir que ce jeu a le potentiel d'améliorer la vision de millions de personnes dans le monde. »

— Mathieu Ferland, producteur senior chez Ubisoft

Ce jeu thérapeutique sera commercialisé par la société Amblyotech. Mais cette thérapie par le jeu devra d'abord être approuvée par les autorités réglementaires américaines et canadiennes.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.