ALGÉRIE
04/03/2015 12h:27 CET | Actualisé 04/03/2015 13h:41 CET

Algérie - Lutte contre les accidents de la route: Vers des peines de prison allant jusqu'à 10 ans

DR

Un projet de loi prévoyant des peines allant jusqu'à dix ans de prison, en plus du retrait définitif du permis de conduire des conducteurs "irresponsables" sera proposé bientôt selon le ministre des Transports Amar Ghoul, a rapporté mercredi le quotidien arabophone El Hayat.

Près de 4000 personnes ont trouvé la mort dans des accidents de la route en 2014 en Algérie. Pour améliorer la sécurité routière et stopper l'hécatombe, le ministère des Transports étudie la possibilité d'amender le code pénal afin d'augmenter la peine de prison de 5 à 10 ans en plus de l'instauration d'amendes et du retrait définitif du permis de conduire aux conducteurs qui provoquent des accidents graves.

M. Ghoul a également déclaré, selon le quotidien Echourouk, que son secteur travaille en coordination avec le ministère des Affaires étrangères afin d'acquérir du matériel de contrôle auprès de l'Union Européenne. Ces outils de contrôle, qui seront installés sur des bus de transport en commun ainsi que sur des camions de transport des marchandises, permettront selon le ministre de limiter le nombre des accidents de la route.

De son côté et pour lutter contre les accidents de la route, la gendarmerie nationale lancera durant le premier semestre 2015 l'utilisation de 500 nouveaux radars "sophistiqués". Les nouveaux appareils opèrent en mobilité et sont capables de détecter les excès de vitesse et les véhicules volés, a déclaré aujourd'hui à la radio nationale le lieutenant-colonel Abdelhamid Kerroud, chef du service de communication de la gendarmerie.

LIRE AUSSI:Accidents de la route: plus de 3.900 décès en 2014 en Algérie

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.