ALGÉRIE
04/03/2015 02h:37 CET | Actualisé 10/03/2015 18h:25 CET

In Salah: Accord entre les manifestants et le chef de la 6e région militaire

Facebook

Un accord a été trouvé hier entre les manifestants de In Salah et le chef de la 6e région militaire, le général-major Athamnia Ammar.

Selon le communique publié sur la page facebook des protestataires In Salah Sun & Power, la rencontre a duré près de 90 minutes et a aboutit à un accord qui satisfait les deux parties.

Le responsable militaire a, selon la même source, donné des garanties aux protestataires et leur a promit de transmettre leur doléance concernant le gaz de schiste à son supérieur, en l’occurrence , le chef d'Etat major et néanmoins vice ministre de la défense.

Concernant le côté sécuritaire, le chef de la 6e région militaire s'est engagé à veiller personnellement à éviter toute confrontation entre les manifestants et les policiers.

Il a également donné son accord pour la réimplantation des tentes à la place Al Somoud et s'est engagé à remplacer celles qui ont été brûlé par les policiers et gendarmes. Il a également promis de prendre des mesures disciplinaires contre les gendarme qui ont intervenu sans instructions de leur hiérarchie.

Suivez l'actualité sur le gaz de schiste ICI.

Le responsable militaire a, par ailleurs, exigé des manifestants, de ne pas dépasser le kilomètre 35 avant les puits de forage et de ne pas couper la route nationale et entraver la circulation sur la transsaharienne.

Selon Abdelkader Bouhafs, un des animateurs du mouvement anti gaz de schiste, les manifestants se sont engagés à ne pas s'approcher "des entreprises pétrolières pour éviter toute nouvelle confrontation avec les services de sécurité".

Rappelons que la confrontation entre manifestants et forces de l'ordre n'ont pris fin qu'après l'intervention des militaires. "L’armée est intervenue parce que la police a été encerclée par la population. Des représentants de la société civile sont partis voir le chef de secteur pour intervenir. Il est venu et il s’est interposé entre les manifestants et la police antiémeute »,a expliqué Abdelkader Bouhafs au site d'information TSA

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.