ALGÉRIE
03/03/2015 04h:26 CET | Actualisé 03/03/2015 04h:48 CET

Le ministre des finances, Mohamed Djellab, appuie le DG des douanes sur l'interdiction du port du khimar

Capture d'écran

Le ministre des finances, Mohamed Djellab, a apporté son appui au Directeur général des douanes, Mohamed Abdou Bouderbala, qui avait signifié par une instruction datée du 8 novembre 2014, au personnel douaniers féminin l'obligation de porter l'uniforme sans aucun "ajout ou soustraction".

"La tenue portée doit être complète et conforme à la réglementation en vigueur sans aucun ajout ou soustraction de tout élément ou insigne modifiant la nature de la tenue réglementaire", a-t-il indiqué dans son instruction dont l'objet était "le port de l'uniforme par le personnel féminin".

Le rappel avait suscité des réactions outragées de la part du Mouvement de Société de Paix (MSP - Frères Miuslmans) qui avait dénoncé une "instruction arbitraire qui consacre la discrimination entre les Algériennes".

Le ministre des affaires religieuses, Mohamed Aïssa, a également pris position contre l'instruction du Directeur Général des douanes interdisant le port du voile en la qualifiant d'"illégale". Mohamed Aissa avait même annoncé que l'instruction était sans effet et qu'il était du " légal et moral des douanières de porter leur khimmar (voile) dans l'Algérie de la liberté".

Bouderbala conforté

Le ministre des finances vient pourtant d'infirmer cette annulation dans une réponse écrite à une question du député du parti Karama, Mohamed Daoui qui s'insurgeait contre l'interdit du port du voile du voile dans le corps des douanières en invoquant le fait qu'au regard de la Constitution, l'Islam est "religion d'Etat".

LIRE AUSSI:

Le directeur général des douanes rappelle que le port du voile est interdit selon la réglementation en vigueur

Le MSP demande à Bouteflika d'annuler l'instruction du DG des douanes sur le Hidjab

Mohamed Aissa retoque l'instruction de Bouderbala: Les douanières algériennes peuvent porter le voile

Dans sa réponse, le ministre fait fait valoir que la commission composé de représentants de plusieurs départements ministériels et des structures du ministère de la défense nationale tranche sur les tenues réglementaires. Il rappelle qu'en application de l'article 39 du code des douanes, la décision fixant la composition et les conditions du port de la tenue réglementaire a été signée en 2008.

La réponse du ministre rappelle également que le statut particulier et du règlement intérieur prévoient des mesures et des sanctions en matière de non-respect de la tenue réglementaire. Il note aussi que les autres agents de l'administration des douanes qui ne relèvent pas des corps spéciaux ne sont pas concernés par la tenue réglementaire et travaillent en tenue civile.

Mohamed Djellab conforte ainsi le Directeur Général des douanes dont l'administration a été instruite d'appliquer la réglementation avec la précision que le "port du voile(khimar), qui ne constitue pas un article de la tenue réglementaire homologuée, est interdit".

Le rappel, signé par le directeur de l'administration, souligne qu'il est fait en conformité avec les "dispositions de l'arrêté du 15 novembre 2008 fixant la composition de la tenue du corps des douanes et les conditions de son port".

Il avertissait les différents responsables que toute "défaillance au "respect de l’instruction en question, doit faire l'objet d'un dossier disciplinaire de 4ème degré, conformément au règlement intérieur applicable au personnel des douanes notamment son article 89".

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.