ALGÉRIE
03/03/2015 09h:12 CET

Deux membres de la Ligue de Défense Juive à Londres coupables de l'agression d'un militant pro-palestinien

Middle East Monitor

Roberta Moore, leader de la branche britannique de la Ligue de Défense Juive, un mouvement sioniste, a été déclarée coupable de l'agression du militant pro-palestinien Andy Simons, a rapporté hier le site d'informations Middle East Monitor.

Elle a été reconnu coupable de deux accusations d'agression et d'une accusation de possession d'une arme offensive. Son complice, Robert De Jonge, également membre du mouvement extrémiste, est coupable d'agression.

L'affaire remonte au 20 septembre dernier quand Andy Simons, un professeur de la British Library à la retraite, est apparu au Tottenham Palestine Literature Festival en compagnie de Simon Assaf, éditeur assistant de The Socialist Review, après la protestation organisée par Orim Shimshon, un activiste pro-Israélien, durant des discussions au sujet de la Déclaration de Balfour.

De Jonge a alors attaqué Andy Simons d'un coup de poing, rapporte encore Middle East Monitor, avant que mme. Moore, également leader de la English Defence League, ne l’asperge au visage d'un spray de teinture.


La juge de district Julia Newton a conclu que De Jonge avait agi avec la pleine intention de causer des blessures.

Les deux personnes ont été relâchées sous caution en attendant leur condamnation le 23 mars prochain.

"[C'est un] comportement de voyous des soldats civils du sionisme quand ils rejoignent la English Defence League", a déclaré Andy Simons à Middle East Monitor. "Ce ne sont pas des "sionistes libéraux" naïfs qui font des câlins doux à Israël, ce sont des voyous proto-fascistes".

LIRE AUSSI:George Galloway, député britannique pro-palestinien, agressé brutalement à Londres

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.