MAROC
02/03/2015 14h:06 CET | Actualisé 02/03/2015 14h:28 CET

Le bad buzz de l'interview de Mustapha El Khalfi sur Europe 1: Décryptage de Marouane Harmach, spécialiste des réseaux sociaux

BUZZ – Des réponses qui n’en sont pas. Mustapha El Khalfi, le ministre de la Communication et le Porte-parole du gouvernement, a esquivé toutes les questions sur Europe 1, le 26 février, alors qu'il était en déplacement en France pour parler de la reprise de la coopération entre les deux pays.

Depuis, la vidéo fait le tour de la Toile en provoquant un flot de commentaires moqueurs sur Twitter et Facebook. L'expression la plus raillée? "Je suis clair" que le ministre a répétée plus de trois fois et qui est à l'origine du hashtag: #JeSuisClair. Décryptage par Marouane Harmach, consultant en stratégie digitale,et auteur de plusieurs études au sujet de la communication politique sur les réseaux sociaux.

HuffPost Maroc: Que pensez-vous de la prestation du ministre de la Communication sur le plateau d'Europe 1?

Marouane Harmach: Ce n'est pas le Mustapha El Khalfi que l'on connait à l'aise face aux journalistes. Là, il ne l'était pas et a fait clairement usage de la langue de bois. Il a répondu à côté sur des questions fondamentales auxquelles, pourtant, il devait s'attendre.

Certains ont soulevé le problème de la langue en disant qu'il était arabophone et anglophone, pas très francophone. En ce qui me concerne, je ne pense pas que cela ait un rapport avec sa maitrise de la langue française vu que El Khalfi donne très souvent des interviews sans aucun souci à France 24, par exemple.

Alors comment expliquer qu’il semblait perdu?

Je pense que la réponse est dans la vidéo elle même. Le ministre n'était visiblement pas préparé à la première question du journaliste d'Europe 1 qui était liée à la crise syrienne et à l’actualité franco-française.

D'entrée de jeu, il a été déstabilisé au point de botter en touche systématiquement. Même lorsqu'il était question de la reprise de la coopération bilatérale entre les deux pays, alors que c'était l'objet même de sa venue en France.

Son malaise découle aussi peut-être du fait qu'il n'était pas mandaté pour traiter de certains dossiers sensibles à la place du ministre des Affaires étrangères, Salaheddine Mezouar, et/ou du Palais.

Que pensez-vous des réactions que cette interview a provoquées sur les réseaux sociaux?

Je trouve tout le bad buzz qui a suivi assez étonnant... En général, les interventions des ministres sur les médias étrangers sont ignorées.

Je pense aussi que tous ces détournements de la réplique de Mustapha El Khalfi "Je suis clair" en chansons, et toutes les railleries sur la twittoma et Facebook, s'expliquent par le post de la vidéo un dimanche: un moment où l'actualité n'était pas au beau fixe. Aussi, les ingrédients du bad buzz étaient tous réunis.

Sur son compte twitter et facebook, Mustapha El Khalfi n'a pas posté cette vidéo. Néanmoins, il a posté celle d'une autre interview qu'il a accordée à RFI. Pourquoi?

El Khalfi est connu pour être sélectif dans ses posts sur les réseaux sociaux. Je crois qu'il n'a pas manqué de l'être ici et pour cause! Il a dû comprendre que sa prestation sur Europe 1 n'était pas à son avantage. Par ailleurs, il a dû poster l'autre interview pour éclipser la première.

LIRE AUSSI: Certains ministres et hommes politiques sont des serial twitters, d'autres sont là juste pour la forme (INFOGRAPHIE)

Les commentaires des twittos marocains suite à la prestation de Mustapha El Khalfi sur Europe 1

Retrouvez les articles du HuffPost Maroc sur notre page Facebook.