MAGHREB
02/03/2015 13h:41 CET | Actualisé 03/03/2015 04h:15 CET

Tunisie: La ville de Boussalem bloquée par des protestations contre "la négligence" de l'État face aux inondations

Facebook/Boussalem City

POLITIQUE - Des habitants de la ville de Boussalem (gouvernorat de Jendouba) ont barré une route nationale, ainsi que tous les accès menant à la ville, a rapporté lundi l'agence TAP.

Ces manifestants protestent contre "la négligence de l'État envers la région après les fortes inondation qui l'ont touchée ces derniers jours".

Les manifestants considèrent qu'il y a eu un retard de la visite du chef du gouvernement à la ville sinistrée par les pluies torrentielles dans la région du nord-ouest et le débordement du fleuve Medjerda.

Ils ont appelé à fixer une date pour la tenue d’un conseil ministériel restreint, comme l’avait annoncé une délégation composée de trois ministres. Les ministres de l’Équipement, de l’Agriculture, des Affaires sociales s'étaient en effet rendus à Boussalem le 27 février, ainsi qu'à Jendouba, autre ville sinistrée.

Selon l'agence TAP, une vive tension règne dans la ville face à l’ampleur des dégâts, ainsi que l’absence de mesures concrètes pour la protection de la ville.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Maghreb sur notre page Facebook.