MAROC
02/03/2015 09h:39 CET | Actualisé 02/03/2015 09h:43 CET

L'aide directe aux veuves marocaines a été mise en place

DR

SOCIAL - Le ministère de l'Intérieur a annoncé, dans la soirée du jeudi 26 février, le lancement de l'aide directe aux veuves. Les dossiers de demande d'allocations devront être déposés au siège du caïdat, ou auprès des annexes administratives dont dépend le lieu de résidence des veuves.

Si certaines annexes ont déjà reçu les premiers dossiers vendredi, la majorité des caïdats n'ont commencé à réceptionner les dossiers qu'aujourd'hui.

L'opposition ... s'y oppose

Pour les partis d'opposition, la mise en place de l'aide directe aux veuves pendant cette période relève de la démarche électoraliste. L'USFP estime que les "300.000 femmes éligibles et qui auront droit à 350 DH par mois pour chaque enfant" constituent, pour le gouvernement "une base électorale alléchante". L'opposition appréhende, "également, que le gouvernement ne manipule les résultats afin qu'ils collent avec les ambitions de performance qu’il compte afficher avant les élections".

Conditions d'éligibilité

Ne pourront bénéficier de l'aide directe que les veuves ayant à charge un enfant ou plus. Les veuves toucheront 350 DH par enfant, mais l'aide sera plafonnée à 1050 DH.

Estimées, il y a quelques mois, à 300.000, les veuves souhaitant bénéficier de l'allocation doivent fournir:

  • Une copie de la CIN.
  • Un certificat de décès du mari.
  • Les certificats de vie des enfants.
  • Un certificat scolaire ou un certificat de formation professionnelle pour les enfants en age d’être scolarisés.
  • Un certificat d'handicap, si un ou plusieurs de ses enfants sont handicapés.
  • Une copie de la carte Ramed.
  • Une attestation délivrée par l'administration des impôts, prouvant que la veuve ne paie aucun autre impôt que celui de sa résidence principale.
  • Une déclaration sur l'honneur prouvant que la demandeuse ne bénéficie d'aucune rente ni d'aide familiale.

Après dépôt du dossier, les demandeuses se verront répondre dans un délai de trente jours.

Retrouvez les articles du HuffPost Maroc sur notre page Facebook.