MAROC
27/02/2015 11h:09 CET

Le Maroc va se doter d'une instance nationale pour la parité

Le Maroc va se doter d'une instance nationale pour la parité
mhobl/Flickr
Le Maroc va se doter d'une instance nationale pour la parité

ÉGALITÉ - Le gouvernement marocain s'apprête à adopter le projet de loi portant création de l'Instance nationale de la parité, après un délai d'attente critiqué par des défenseurs des droits des femmes, a annoncé vendredi la ministre de la Famille.

"Le projet de loi pour la création de l'Instance nationale de la parité et de lutte contre toutes les formes de discriminations sera présenté jeudi prochain en Conseil du gouvernement", a annoncé la ministre de la Solidarité, de la Femme, de la Famille et du Développement social, Bassima Hakkaoui, en marge d'un séminaire sur les droits des femmes à Rabat.

L'article 19 de la constitution adoptée en 2011 consacre "l'égalité des droits" et exhorte l'État à "oeuvrer pour la parité" à travers la mise en place d'une instance spéciale. Des associations de défense des droits des femmes, dont l'Association démocratique des femmes du Maroc (ADFM), avaient critiqué le retard dans ce chantier et appelé le gouvernement à accélérer la cadence.

Près de la moitié des femmes sont analphabètes

Selon le Haut-commissariat au plan (HCP), "45,7% des femmes sont analphabètes et 62,8% sont victimes de violences, malgré les avancées notables dans la réduction des disparités entre les deux sexes".

Les femmes subissent deux fois plus le chômage et ont un salaire moyen 26,2% moins élevé que ceux des hommes. Bien que représentant 33,6% des salariés au niveau national, elles ne perçoivent que 20,9% de la masse salariale. Elles sont également les plus concernées par le "travail domestique et sans rétribution" (92%).

Outre la mise en place d'une instance de la parité, un projet de loi contre les violences faites aux femmes est à l'étude et fait l'objet de vifs débats. "Nous voulons en faire une loi spécifique pour la femme, qui verra le jour d'ici la fin de cette année", a annoncé Mme Hakkaoui.

Retrouvez les articles du HuffPost Maroc sur notre page Facebook.