MAGHREB
26/02/2015 05h:52 CET | Actualisé 26/02/2015 06h:17 CET

Egypte: Plusieurs attentats à la bombe sèment le chaos

Egyptian security forces try to disperse supporters of Egypt's ousted President Mohammed Morsi protesting against the government in Cairo, Egypt, Friday, Jan. 31, 2014. Around the country, riot police firing tear gas clashed with hundreds of Morsi supporters protesting in Cairo, the Mediterranean coastal city of Alexandria and Fayoum, south of the capital. The Egyptian military also battled Islamic militants in the northern part of Sinai who have escalated a campaign of bombings and shootings in retaliation for last summer's army coup that ousted Morsi and for the ensuing crackdown against Islamists. (AP Photo/Mostafa Darwish)
ASSOCIATED PRESS
Egyptian security forces try to disperse supporters of Egypt's ousted President Mohammed Morsi protesting against the government in Cairo, Egypt, Friday, Jan. 31, 2014. Around the country, riot police firing tear gas clashed with hundreds of Morsi supporters protesting in Cairo, the Mediterranean coastal city of Alexandria and Fayoum, south of the capital. The Egyptian military also battled Islamic militants in the northern part of Sinai who have escalated a campaign of bombings and shootings in retaliation for last summer's army coup that ousted Morsi and for the ensuing crackdown against Islamists. (AP Photo/Mostafa Darwish)

INTERNATIONAL - Alors que l'Egypte se dote de nouvelles armes, plusieurs attentats ont eu lieu sur son sol.

En effet, une personne a été tuée jeudi matin par l'explosion d'une bombe au Caire devant une pizzeria, où trois autres attaques à la bombe ont visé des locaux de deux opérateurs de téléphonie mobile, a indiqué un responsable du ministère égyptien de la Santé.

La victime est décédée à l'hôpital après avoir perdu ses deux jambes dans l'explosion. Deux autres personnes ont été blessées, selon le porte-parole du ministère Hossam Abdel-Ghaffar.

Trois autres bombes ont explosé devant deux bureaux de Vodafone et une branche de Etisalat, endommageant la vitrine des locaux sans faire de victimes, a précisé à l'AFP un porte-parole du ministère de l'Intérieur. Les locaux étaient fermés au moment des attaques.

Il n'était pas clair dans l'immédiat pourquoi les opérateurs de téléphonie mobile et la pizzeria avaient été visés, mais selon M. Abdel-Latif, ces attentats pourraient être liés aux élections législatives prévues en mars.

Depuis que l'armée a destitué le président islamiste Mohamed Morsi en juillet 2013, des attentats ont régulièrement lieu en Egypte, où des groupes jihadistes ont multiplié les attaques surtout contre les forces de l'ordre.

Les attaques les plus meurtrières ont lieu dans le nord de la péninsule du Sinaï et sont revendiquées par la branche égyptienne du groupe Etat islamique (EI), Ansar Beït al-Maqdess.

Au Caire, de nombreux attentats contre la police ont été revendiqués par le groupe jihadiste Ajnad Masr. Les jihadistes assurent agir en représailles à la sanglante répression menée par le pouvoir contre les pro-Morsi.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Maghreb sur notre page Facebook.