MAROC
23/02/2015 04h:54 CET | Actualisé 23/02/2015 04h:58 CET

USFP: Le mouvement de feu Ahmed Zaidi "Ouverture et démocratie" quitte la formation de Driss Lachgar pour créer son parti

Abdelali Doumou et Driss Lachgar
Abdelali Doumou et Driss Lachgar

POLITIQUE. Le courant “Ouverture et démocratie”, réuni samedi 21 février à Bouznika, a pris sa décision définitive: rompre avec la direction de l'USFP et créer un nouveau parti.

Le courant a, ainsi, mis en place un comité préparatoire qui se chargera des questions techniques, logistiques et idéologiques relatives au nouveau parti, qui sera d’orientation social-démocrate. "Nous souhaitons donner au parti un nom qui représente sa ligne politique. Nous avons pensé au parti de la social-démocratie et de l'ouverture, au parti de la social-démocratie et du progressisme. Notre choix n'a pas encore été arrêté. Nous en discuterons avec les représentants des provinces, qui siégeront au comité préparatoire", explique Taieb Mounchid, l'un des chefs de file du courant “Ouverture et démocratie”. Le congrès constitutif est prévu dans les deux prochains mois. Là seulement sera connu le nom du secrétaire-général de la nouvelle formation politique.

Si les membres du courant prévoyaient, il y a quelques mois, de rejoindre l'Union nationale des forces populaires (UNFP), ce plan a vite été battu en brèche par les réticences de la direction de l'UNFP, qui ne souhaitait pas servir de plateforme au courant en lui livrant, clés en main, la direction du parti. C’est que le décès de Ahmed Zaidi, qui jouait le rôle passerelle vers l’UNFP, a mis fin aux tractations aussi bien du côté des frondeurs de l’USFP que de la formation créée par Mehdi Ben Barka. "Après la mort de Ahmed Zaidi, nous avons du penser à d'autres alternatives", explique une source au sein du courant “Ouverture et démocratie”.

Les parlementaires du courant, élus sous la bannière de l'USFP, n'abandonneront pas pour autant leurs sièges de députés. "Nous constituerons un groupe parlementaire indépendant, dans l'attente de créer notre parti pour se présenter aux prochaines élections communales sous ses couleurs", précise l'un d'eux.

Mission conversion

La priorité du courant? "Convaincre les secrétariats provinciaux de l'USFP de rejoindre le parti", affirme Mounchid, qui estime que "beaucoup de sympathisants craignent de s'attirer les foudres de la direction de l'USFP en se joignant à nous. Il nous faudra donc leur présenter le maximum de garanties". Mounchid espère que la tache sera achevée avant septembre, afin que la nouvelle formation politique puisse participer, avec une base solide, aux élections communales et régionales.

Contrairement à ce qui a été annoncé, le secrétaire général du nouveau parti ne sera ni Abdelali Doumou, ni Ahmed Reda Chami, les deux leaders de la fronde au sein de l’USFP. "Le moment venu, vous serez surpris du résultat car la future direction sera constituée de visages nouveaux avec des jeunes femmes et hommes à l’honneur", a déclaré Abdelali Doumou à Médias24.

LIRE AUSSI:

Retrouvez les articles du HuffPost Maroc sur notre page Facebook.