ALGÉRIE
16/02/2015 05h:02 CET | Actualisé 16/02/2015 05h:30 CET

L'armée de l'air égyptienne bombarde des positions de l'EI en Libye

L'armée de l'air égyptienne a bombardé tôt ce lundi matin des positions de l'EI en Libye, a annoncé la télévision d'Etat.

Les autorités égyptiennes n'ont donc pas attendu pour frapper l'EI au lendemain de la diffusion d'une vidéo montrant la décapitation de 21 Egyptiens de confession chrétienne. Le Caire a décrété cette semaine un deuil national.

L'opération, selon la télévision égyptienne, visait des camps, des sites d'entraînement et des arsenaux de l'Etat islamique (EI) situés à proximité de la frontière entre l'Egypte et la Libye. Le président égyptien Abdel Fattah al Sissi a affirmé dimanche que l'Egypte se réservait le droit de répondre par tous les moyens qu'elle jugerait nécessaires à l'exécution des 21 Coptes par les djihadistes de l'EI en Libye.

Les autorités égyptiennes ont convoqué d'urgence dimanche soir le Conseil national de défense. Le président al Sissi a juré de punir les "assassins" de la manière "adéquate".

"Nos forces armées ont mené lundi des frappes aériennes ciblées contre des camps et des lieux de rassemblement ou des dépôts d'armes de Daech en Libye", lit-on dans un communiqué de l'armée égyptienne.

Pour les militaires égypteins, il s'agit de "venger l'effusion de sang et punir les assassins. Il faut que chacun sache que les Égyptiens ont un bouclier qui les protège".


Des avions de combats égyptiens visent des...par lemondefr

C'est la première fois que l'Egypte reconnaît publiquement avoir mené une attaque sur le territoire libyen, où les milices islamistes et le gouvernement se battent depuis près d'un an. Le Caire avait été accusé en 2014 d'avoir mené des frappes similaires, mais avait alors nié.

Des responsables américains avaient affirmé que les Emirats arabes unis avaient mené ces frappes en utilisant des bases militaires égyptiennes.

Selon l'armée égyptienne, l'aviation libyenne a également participé aux attaques, bombardant la ville de Derna, contrôlée par les islamistes. Le chercheur Romain Caillet a diffusé sur son compte Twitter des images de ces bombardements.

En janvier dernier, la branche libyenne de l'EI avait affirmé avoir kidnappé 21 coptes égyptiens en Libye et Le Caire avait confirmé que 20 de ses ressortissants avaient en effet été enlevés dans ce pays voisin lors de deux attaques distinctes.

le 15 février, une vidéo a été diffusée par l'Etat islamique montrant la décapitation des coptes. Abdel Fattah al-Sissi a décrété sept jours de deuil national.

LIRE AUSSI:

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.