13/02/2015 08h:29 CET | Actualisé 13/02/2015 09h:01 CET

Automobile: Le luxe cartonne malgré la taxe Benkirane

AUTOMOBILE - La vente de voitures de luxe ne s’est jamais aussi bien portée malgré la taxe Benkirane. Certaines marques ont réalisé des ventes record en 2014 avec une croissance à trois chiffres.

Alors que les concessionnaires automobiles s'attendaient à une chute drastique de leurs ventes suite à l'entrée en vigueur de la fameuse "taxe sur les voitures de luxe", les résultats du marché à fin 2014 montrent que le marché du premium ne s'est jamais mieux porté. Ainsi, en 2014, 2199 BMW ont été écoulées, soit près du double du volume vendu en 2013, année où le luxe n'était pas encore taxé.

Idem pour Audi, dont les ventes ont signé une progression de 22,77% pour pas moins de 1666 unités vendues. Mercedes, autre marque premium allemande distribuée par Auto Nejma, est arrivée, elle, à réaliser une progression de 8,55%. Soit l'équivalent de 1929 unités vendues. Mais la progression la plus spectaculaire reste sans conteste celle réalisée par Jeep. Distribuée par Fiat Maroc, la marque américaine a réalisé un niveau de ventes historique : 499 unités vendues en 2014 contre à peine 137 l'année d'avant.

Soit une croissance de... 264% ! Au total, le segment du haut de gamme a terminé l'année avec une croissance de près de 22,5%, largement supérieure à celle du marché dans sa globalité, qui ne croît que d'un petit 1,37%.

Ces résultats, communiqués par l'association des importateurs automobiles (AIVAM), sont très surprenants. Le gouvernement Benkirane a introduit en 2014 une taxe variant de 5 à 20% sur toutes les voitures dont le prix dépasse les 400 000 dirhams HT.

La logique aurait voulu que le marché se tasse, que les ventes reculent, que les acheteurs temporisent le temps que la "dîme" gouvernementale soit levée. Les opérateurs du marché le disaient eux-mêmes en début d'année : "La taxe va tuer le marché du premium". Mais il n'en a rien été vu des résultats réalisés par le segment.

Comment donc expliquer ce paradoxe?

Les Marocains sont-ils trop riches pour ignorer une taxe de cette ampleur ? Non, ils sont juste malins. "Les chiffres consolidés sont trompeurs. Si on regarde dans le détail, on remarque qu'une grande partie des ventes a été réalisée sur des modèles d'attaque ou de moyenne gamme, dont les tarifs, inférieurs au seuil couperet de 480 000 DH TTC, ne sont pas assujettis à la nouvelle taxe", explique Hicham Smyej, directeur de la rédaction de la Revue Auto.

La preuve donnée par notre spécialiste est implacable : Jaguar et Porsche, deux marques ne disposant pas de modèles d'accès, ont beaucoup souffert cette année signant des baisses respectives de 57 et de 40%. "La Porsche démarre a un prix de 630 000 DH et tombe automatiquement dans le seuil taxable à 10%. Le recul de ses ventes est somme toute logique". Tandis que la BMW qui dispose de modèles d'attaque assez intéressants, dont les prix tournent autour de 300 à 400 000 DH comme la X1, la X3 ou encore la série 3 a cartonné.

Autre raison qui explique cette surprenante bonne santé du segment premium : la réactivité des concessionnaires, qui, selon notre spécialiste "se sont évertués à amortir l'effet de ladite taxe, à coups d'offres promotionnelles et de ristournes". C'est le cas d'ailleurs de la maison Jeep, qui a décidé en début d'année de restituer à ses clients le montant de la taxe payée à l'Etat. Une stratégie très critiquée par les opérateurs du marché, mais qui décidément a donné ses fruits.

Podium: Les marques premium les plus vendues en 2014

Ces résultats accréditent aussi le raisonnement du gouvernement Benkirane, qui estimait qu'une personne qui achète une voiture de luxe ne serait pas contre le paiement d'une "petite taxe", dont le produit est injecté dans le fonds de solidarité. Un mécanisme budgétaire par lequel le gouvernement distribue des aides directes aux couches sociales les plus démunis, via des programmes comme Tayssir ou encore le Ramed.

Le barème de la taxe sur les voitures de luxe:

  • De 400 000 à 600 000 DH : 5%
  • De 600 000 à 800 000 : 10%
  • De 800 000 à 1 million de DH : 15%
  • Plus d'1 million de DH : 20%

Galerie photo Les 20 voitures les plus chères du monde Voyez les images

LIRE AUSSI: Les 20 voitures les plus chères du monde

Retrouvez les articles du HuffPost Maroc sur notre page Facebook.