ALGÉRIE
12/02/2015 11h:02 CET | Actualisé 13/02/2015 05h:17 CET

L'Algérie, 121e, reste en bas du tableau en matière de liberté de la presse (Reporters Sans Frontières)

DR

L'Algérie est classée 121e sur 180 pays en matière de liberté de la presse, selon le classement annuel de l'association Reporters Sans Frontières (RSF), publié aujourd'hui 12 février sur son site internet.

La performance en matière de pluralisme, l'indépendance des médias, le respect de la sécurité et la liberté des journalistes sont les principaux critères de ce classement, précise RSF dans son communiqué.

En dépit de la "détérioration globale" enregistrée l'année passée, principalement liée aux conflits et aux menaces des "acteurs non étatiques" dans la région MENA, l'Algérie gagne quatre places par rapport au classement de la liberté de la presse 2013, et enregistre un score de 36.26.

2e au Maghreb

Deuxième au Maghreb, après la Mauritanie qui se classe à la 60e place avec un score de 26.53, l'Algérie réalise une meilleure performance que ses voisins.

La Tunisie, avec un score de 38.69 et sept places gagnées, se classe au 133e rang. Une performance favorisée par une stabilisation politique en 2014, toutefois étouffée par "les agressions commises à l'encontre des journalistes", indique RSF.

Le Maroc se maintient à la 136e place avec un score de 39.72. La Libye, sous l'emprise d'une guerre civile, est 137e avec six places perdues et un score de 39.84. Les journalistes dans le pays "font l'expérience d'une situation chaotique", qui "relève désormais de l'héroïsme", souligne l'ONG.

Les confits à l'assaut de la presse

Les médias constituent "des cibles stratégiques" lors des conflits, rappelle RSF dans son communiqué.

A l'image de la Syrie (177e, 77.04), où la liberté de l'information "est la plus menacée", les pays en conflit, notamment le Mali, la Somalie ou même l'Egypte, n'améliorent aucunement leur classement.

La liberté de la presse souffre dans les pays susnommés de l'étroite surveillance des autorités, sans omettre les menaces des "acteurs non étatiques".

Reporters Sans Frontières dénonce également le sacrifice de l'information pour la sécurité nationale et la surveillance, au nom de la lutte anti-terroriste ou la protection des secrets des états.

La presse aux paradis nordiques

La Finlande est la première au classement pour la cinquième année consécutive, avec un score de 6.4.

La Norvège et les Pays-Bas complètent le podium. Le Luxembourg, Andorre, le Liechtenstein, le Danemark, l'Islande, la Nouvelle-Zélande et la Suède figurent dans le TOP 10.

Le Turkménistan (80.81), la Corée du Nord (81.91) et l'Erythrée (84.83) sont les trois derniers du classement.

libertepresse

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.