MAROC
11/02/2015 08h:38 CET

Sharia4Belgium: 12 ans de prison pour Fouad Belkacem, "cerveau" belgo-marocain du groupe terroriste

Belgique: 12 ans de prison pour le terroriste belgo-marocain Fouad Belkacem
YouTube
Belgique: 12 ans de prison pour le terroriste belgo-marocain Fouad Belkacem

CONDAMNATION - Le chef et une quarantaine de membres du groupuscule islamiste belge Sharia4Belgium ont été condamnés mercredi 11 février pour avoir formé une "organisation terroriste", à l'issue d'un procès placé sous haute sécurité, un mois après les attentats de Paris.

Fouad Belkacem, belgo-marocain de 32 ans, idéologue et principal prédicateur de Sharia4Belgium, a été condamné par le tribunal correctionnel d'Anvers à 12 ans de prison pour avoir dirigé ce groupe d'inspiration salafiste, considéré comme le premier pourvoyeur en Belgique de combattants pour la Syrie. Les principaux membres avaient été arrêtés lors d'un coup de filet de la police belge en avril 2013.

"Belkacem est responsable de la radicalisation de jeunes pour les préparer à un combat armé salafiste au sein duquel il n'y a pas de place pour les valeurs démocratiques", a déclaré le juge. "Sharia4Belgium recrutait des jeunes pour la lutte armée et organisait leur départ vers la Syrie", a-t-il ajouté. L'accusation avait requis contre Belkacem une peine de 15 ans de prison.

Les quarante-six membres de Sharia4Belgium (dont certains sont morts en Syrie) étaient jugés depuis octobre pour avoir pris part aux activités ou aidé ce groupe dont les membres prêchaient sur Internet et dans les rues, d'Anvers notamment, l'instauration d'un Etat islamique en Belgique et le jihad armé international.

La Belgique sur les dents

Mercredi, la sécurité du palais de justice d'Anvers était draconienne. La police filtrait les entrées du bâtiment, survolé par intermittence par un hélicoptère.

Depuis que la police a démantelé à Verviers (est) et Bruxelles, le 15 janvier, une cellule qui préparait des attentats contre les forces de l'ordre, la Belgique vit en état d'alerte terroriste "grave", avec des militaires surveillant les endroits sensibles. Depuis un mois, une quarantaine de fausses alertes à la bombe ont été enregistrées en Belgique.

LIRE AUSSI:

Terrorisme: Un jihadiste impliqué dans l'attentat de Casablanca en 2003 aurait été arrêté en Belgique

Retrouvez les articles du HuffPost Maroc sur notre page Facebook.