MAGHREB
10/02/2015 12h:06 CET | Actualisé 10/02/2015 12h:44 CET

Accord préliminaire entre l'Egypte et la Russie pour construire une centrale nucléaire

Le président égyptien Abdel-Fattah el-Sissi et son homologue Vladimir Poutine. (AP Photo/RIA Novosti, Mikhail Klementyev, Presidential Press Service)
ASSOCIATED PRESS
Le président égyptien Abdel-Fattah el-Sissi et son homologue Vladimir Poutine. (AP Photo/RIA Novosti, Mikhail Klementyev, Presidential Press Service)

INTERNATIONAL - Alors que des affrontements meurtriers ont eu lieu entre supporters de football ce week-end, le président Vladimir Poutine termine, ce mardi, une visite de deux jours au sein de la capitale égyptienne.

Le Caire et Moscou ont ainsi signé un accord préliminaire pour construire la première centrale électrique nucléaire en Egypte, a annoncé le président Abdel Fattah al-Sissi en présence de son homologue russe.

Les deux pays "ont signé un protocole d'entente pour la construction d'une centrale nucléaire pour la production d'électricité dans la région de Dabaa", dans le nord de l'Egypte, a déclaré M. Sissi au cours d'une conférence de presse.

Au début des années 1980, sous le régime du président Hosni Moubarak, l'Egypte avait déjà envisagé la construction d'une centrale électrique nucléaire à Dabaa mais le projet n'a jamais vu le jour, suspendu après la catastrophe de Tchernobyl en 1986.

"Il est question de la construction d'une centrale nucléaire de technologie russe, de quatre blocs de grande puissance, de 1.200 mégawatts chacun", a précisé Sergueï Kirienko, le directeur général de Rosatom, l'Agence fédérale de l'énergie atomique en Russie, cité par l'agence de presse Ria-Novosti.

Il s'agira d'une centrale de nouvelle génération, "post-Fukushima", et la Russie est prête à fournir un crédit pour sa construction, a-t-il ajouté.

Fait insolite, Poutine a offert à Al-Sissi une kalachnikov. Ce qui a enflammé le web, les internautes n'ont pas hésité à tourner en dérision la scène

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Maghreb sur notre page Facebook.