MAROC
07/02/2015 07h:36 CET

Sanctions de la CAF: Selon le journal "L'Equipe", le Maroc a évité le pire grâce à Issa Hayatou

Sanctions de la CAF: Selon le journal "L'Equipe", le Maroc a évité le pire grâce à Issa Hayatou
MAP
Sanctions de la CAF: Selon le journal "L'Equipe", le Maroc a évité le pire grâce à Issa Hayatou

FOOTBALL – La Confédération africaine de football (CAF) a prononcé vendredi 6 février sa sentence à l’encontre du Maroc. Les Lions de l’Atlas seront privés de Coupe d’Afrique des nations en 2017 et 2019, et la Fédération royale marocaine de football écope d’une importante amende (10 millions de dollars).

Une sanction lourde qui aurait pu l’être encore plus, selon le journal sportif L’Equipe, qui estime que "le Maroc peut remercier Issa Hayatou", le président de la CAF, qui aurait fait pression sur le comité exécutif vendredi afin de limiter la casse.

"Une première mouture était déjà écrite avec des résolutions beaucoup plus contraignantes: interdiction de toutes les compétitions des clubs et de la sélection nationale jusqu’en 2022, soit jusqu’à la Coupe du monde au Qatar", indique le journal.

M. Hayatou, qui avait entamé un bras de fer avec le Maroc au mois de novembre dernier lors des négociations sur le report de la CAN, a plaidé cette fois-ci sa cause afin de ne pas "tuer" le football marocain. Son avis a prévalu, et le Maroc "a évité le pire", affirme L’Equipe.

Mohand Laenser, le ministre des Sports par intérim, a par ailleurs déclaré dans une interview accordée au quotidien Le Matin, que le Maroc "ne resterait pas les bras croisés" face aux sévères sanctions de la CAF.

LIRE AUSSI:Le Maroc suspendu pour les CAN 2017 et 2019 et condamné à verser 10 millions de dollars à la CAF

Retrouvez les articles du HuffPost Maroc sur notre page Facebook.