ALGÉRIE
07/02/2015 05h:48 CET | Actualisé 07/02/2015 07h:53 CET

L'écrivaine algérienne Assia Djebar est décédée à l'âge de 78 ans

Facebook

La littérature algérienne, en deuil, perd un de ses plus prestigieux patrimoines. Assia Djebar, figure emblématique de la culture nationale, maghrébine et francophone, est décédée vendredi 06 février, à l'âge de 78 ans à la suite d'une longue maladie, selon sa fille Jalila Imalhayène Djennane, contactée par la correspondante du quotidien francophone El Watan à Paris.

Née le 30 juin 1936 à Cherchell dans la wilaya de Tipaza, Assia Djebar, de son vrai nom Fatma-Zohra Imalayène, est une brillante historienne, écrivaine et membre de l'Académie française, l'auteure de "La Soif", "Les Impatients", "Le Blanc de l'Algérie", "Loin de Médine" et de plusieurs autres romans, nouvelles, poésies et essais.

LIRE AUSSI:Assia Djebar, une Immortelle

Elle a également marqué de ses mots et de son combat le théâtre et le cinéma, tout en exerçant le métier de professeur d'histoire contemporaine, de cinéma et de la littérature française; d'abord à la faculté de lettres de Rabat au Maroc, à l'Université d'Alger au lendemain de l'indépendance, et à l'Université de New York.

Les œuvres de celle qui a dit "j'écris avec un sentiment d'urgence contre la régression et la misogynie" ont été traduites dans 21 langues.

Galerie photo Quelques oeuvres de Assia Djebar Voyez les images

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.