ALGÉRIE
02/02/2015 10h:56 CET | Actualisé 03/02/2015 02h:30 CET

L'importation de matériaux de construction déjà fabriqués en Algérie va être interdite

Pixabay/geralt

L’utilisation des matériaux de construction importés, déjà fabriqués en Algérie et présentant une qualité égale, sera prochainement interdite aux promoteurs chargés de la réalisation des différents projets financés totalement ou partiellement par l’État.

"Le dispositif d’application de cette décision est fin prêt", selon un responsable auprès du Ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la ville, rapporte aujourd’hui l’Agence de presse Algérienne.

L’interdiction d’utilisation de matériaux de construction importés devrait engendrer la baisse de la lourde facture de leurs achats. Parallèlement, cette instruction augmentera le taux d’intégration de 70% à 85% des produits locaux dans le secteur du bâtiment.

Les promoteurs publics seront amenés dès l’entrée en vigueur de cette décision à stipuler dans les marchés de réalisation l’utilisation des produits algériens. Ils seront également obligés de joindre aux contrats les factures établies, attestant de l’utilisation de ces produits locaux.

"Le recours aux importations ne sera retenu uniquement comme dernière option après s’être assuré de la non disponibilité des produits locaux en termes de quantité et de qualité", précise la même source.

La mise en oeuvre de ce dispositif s’effectuera en collaboration avec des organismes chargés de recenser l’ensemble des producteurs nationaux en matériaux de construction.

Le Ministère de l’Habitat prévoit au préalable de se réunir avec les directeurs des Offices de promotion et de gestion immobilière (OPGI), afin d’affiner les modalités d’application de cette instruction.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.