ALGÉRIE
01/02/2015 03h:52 CET | Actualisé 01/02/2015 04h:46 CET

Christian Gourcuff savoure le moment africain avec les Verts

Facebook/Elkhedra

L’entraîneur de l’équipe algérienne de football, le Français Christian Gourcuff, savoure ses moments africains avec les Verts. Il souligne aussi à grand trait, dans une déclaration au quotidien sportif français L'Equipe, la différence entre le coaching d’un club et l’encadrement d’une sélection nationale. A la lumière de sa propre expérience, il estime que les meilleurs chemins du coaching passent par le club.

"Je ne sais pas si j’aurais pu faire ça plus tôt, je préfère passer de club à sélection. C’est le chemin à faire car, ce qui est difficile pour moi, c’est que je ne peux pas exiger les mêmes choses qu’en club par manque de temps. Je ne l’aurais certainement pas accepté il y a dix ans", explique-t-il.

Entraîneur, entre 2003 et 2014, du FC Lorient, l’une des meilleures écoles footballistiques de l’Hexagone, Christian Gourcuff a été nommé en juillet dernier à la tête des Fennecs. Il a remplacé au pied levé le franco-bosniaque Vahid Halilhodžić avec la mission de qualifier l’équipe à la phase finale de la Coupe d’Afrique des nations 2017.

En rappelant qu’il préfère passer de club à sélection, Christian Gourcuff remet au gout du jour un débat qui, au gré des résultats des Fennecs, agite les milieux du football algérien.

Un chemin à suivre pour Madjer ?

En guerre ouverte - par médias interposés - contre le président de la Fédération algérienne de football, Mohamed Raouraoua, Rabah Madjer s’estime, depuis des années, l’homme tout indiqué pour présider aux destinées de l’équipe algérienne. Mais, dans les milieux du football, nombre de voix estiment que Madjer gagnerait à coacher un club avant de songer à diriger la sélection.

L’ancienne star des Fennecs et du FC Porto a été limogé à deux reprises de son poste de sélectionneur national (avril 1994-mai 1995 et juillet 2001-mai 2002). A l’heure où les Fennecs s’apprêtent à en découdre avec les redoutables Eléphants de Côte-d’Ivoire pour une place en demi-finale de la Coupe d’Afrique des nations, Christian Gourcuff savoure l’instant.

"Ça me fait plaisir d’être ici, c’est quelque chose que je voulais découvrir à ce stade de ma carrière. Je voulais vivre ce moment-là. On m’a reproché de ne pas connaitre le football africain mais il y a surtout le football".

LIRE AUSSI:

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.