ALGÉRIE
27/01/2015 16h:07 CET | Actualisé 27/01/2015 16h:27 CET

CAN 2015: Les Fennecs battent le Sénégal et se qualifient pour les quarts de finale (2-0)

Facebook/journalmaracanaalgerie

Les Verts l'ont fait ! L'Algérie s'est qualifiée aujourd'hui aux quarts de finale de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) 2015, après avoir battu le Sénégal sur le score de 2 but à 0, dans le cadre de la 3e et dernière journée du Groupe C de la compétition continentale, qui se déroule en Guinée Equatoriale.

Après s'être inclinés vendredi face au Ghana (1-0), les Algériens ont repris du poil de la bête pour aller battre les Lions de la Téranga au stade de Malabo, dans une rencontre mitigée pour les poulains du coach Christian Gourcuff.

Les buts ont été marqués par l'attaquant Ryad Mahrez et le milieu récupérateur Nabil Bentaleb.

La première période s'est achevée sur le score d'un but à zéro. Les Verts ont rapidement annoncé la couleur, et auraient pu ouvrir le score dès la 2e minute de jeu. Sur un mauvais contrôle du défenseur sénégalais Papy Djilobdji, Sofiane Feghouli a reçu la balle, est allé défier le gardien Bouna Coundoul avant de perdre son duel en face à face.

La domination des Algériens s'est ainsi manifestée dès les premières minutes. Les poulains de Christian Gourcuff préféraient cette fois-ci les passes courtes pour construire leurs offensives, contrôlant le milieu du terrain à travers la possession de la balle, au détriment d'une équipe sénégalaise désorientée à première vue.

Le 1e but des Fennecs a été marqué à la 10e minute, suite à une erreur de marquage de la défense des Lions de la Téranga.

Sur un coup-franc vite joué du milieu du terrain, Madjib Bougherra a lancé Ryad Mahrez, qui a contrôlé et trompé Condoul de l'intérieur de son pied droit.

L'Algérie continuait à dominer la rencontre quand la première réaction du Sénégal a eu lieu, quelques minutes après l'ouverture du score. L'attaquant Mané a transpercé en toute vitesse la défense algérienne, manquant de trop le cadre suite à son débordement.

Vigilants défensivement, les Algériens maîtrisaient leurs adversaires, trop indécis dans leurs passes longues, centres et coup-francs pour bousculer la défense des Fennecs, qui multipliaient les bonnes interventions.

Les Lions de la Téranga, qui tentaient de calmer le jeu pour se mobiliser dans le centre du terrain, insistaient alors en attaque, menaçant par de multiples coup-francs les bois du gardien Raïs M'Bolhi, jusque-là serein.

Le portier des Verts a toutefois été sérieusement sollicité quelques minutes après, sur une longue passe pour l'attaquant sénégalais Diouf, interceptée en dehors de la surface de réparation par Raïs, qui a rapidement dégagé.

L'équipe adverse prenait désormais le contrôle de la partie, quand à la 38e minute, suite à une passe en "aile de pigeon" pour le même Diouf, Raïs M'Bolhi sort et tacle l'attaquant pour dégager encore la balle.

Le Sénégal dominaient ainsi cette fin de première période, sans vraiment trouver une issue à la défense algérienne, bien repliée en arrière pour boucher tous les espaces et mener à bien ses contres-attaques.

Menés au score, les Sénégalais ont exercé dès la première minute de la 2e période un pressing constant. Les Verts étaient cette fois-ci dans l'incapacité de se dégager, bloqués dans chacune de leurs tentatives de contres-attaques.

Le Sénégal a multiplié ses offensives jusqu'à la 73e minute, face à une équipe algérienne dépassée mais bien positionnée à l'arrière. Le technicien français de l'équipe algérienne a cherché à renforcer son milieu de terrain, en faisant entrer Lacen à la place de Brahimi.

74e minute, le glas sonne pour le Sénégal !

L'Algérie ne s'est réveillée que 30 minutes après, et a failli tuer le match. Après un centre du buteur Mahrez mal repoussé par Coundoul à la 74e minute, Saphir Taïder a tiré et buté sur la défense adverse sur la ligne, avant que Faouzi Ghoulam ne reprenne le ballon et décroche une frappe maîtrisée par le gardien.

Désirant reprendre le contrôle de l'attaque, Christian Gourcuff a remplacé à la 80e minute Soudani par Ishak Belfodil.

8 minutes plus tard, l'Algérie a aggravé la marque sur une frappe enrôlée du pied gauche signée Bentaleb. Sofiane Feghouli a récupéré le ballon à 20 mètre du but sénégalais, avant de lancer le milieu de Tottenham, démarqué, qui prend son temps pour ne laisser aucune chance à Coundoul.

Les Algériens, costauds défensivement et plus entreprenants, ont ainsi efficacement trompé leurs adversaires, leur portant un sacré coup à l'issue de cette rencontre. Les Sénégalais sont en effet éliminés de la CAN 2015, notamment après la victoire du Ghana, 2e au classement, face à l'Afrique du Sud (2-1).

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.