MAROC
26/01/2015 06h:52 CET | Actualisé 26/01/2015 09h:01 CET

Assassinat d'Hervé Gourdel: Un ressortissant algérien suspecté a été arrêté près d'Oujda au Maroc

Hervé Gourdel, enlevé puis décapité par ses ravisseurs en septembre 2014
Capture d'écran
Hervé Gourdel, enlevé puis décapité par ses ravisseurs en septembre 2014

ARRESTATION - Un ressortissant algérien membre présumé de Jund al-Khilafa, groupe armé qui a revendiqué l'assassinat du Français Hervé Gourdel, a été arrêté dans la région d'Oujda, ont annoncé dimanche soir les autorités marocaines, indiquant qu'une seconde personne était recherchée.

L'opération, menée par la police judiciaire après "plusieurs mois d'enquête de la Direction générale de la surveillance du territoire" (DGST), s'est déroulée à proximité de la ville frontalière d'Ahfir, à une trentaine de kilomètres au nord d'Oujda, selon le ministère de l'Intérieur.

Ce ressortissant algérien, dont l'identité n'est pas communiquée, était notamment "en possession de grandes quantités de substances dangereuses et d'armes à feu", d'après les sources officielles.

Peu après avoir prêté allégeance au groupe État islamique (EI), Jund al-Khilafa a revendiqué l'enlèvement puis l'assassinat, en septembre dernier, d'Hervé Gourdel, un guide de haute montagne de 55 ans, dans le massif du Djurdjura, au sud-est d'Alger.

L'armée algérienne, qui avait mobilisé 3.000 soldats, a récemment retrouvé son corps, à une vingtaine de kilomètres du lieu de son enlèvement.

Fin novembre, le Maroc a de son côté annoncé l'arrestation, dans la région de Berkane, proche d'Oujda, de six hommes auteurs d'une vidéo dans laquelle ils annonçaient "l'apparition des Jund Al-Khilafa" dans le royaume.

LIRE AUSSI:Maroc: Le parlement adopte un projet de loi renforçant l'arsenal juridique contre le terrorisme

Retrouvez les articles du HuffPost Maroc sur notre page Facebook.