ALGÉRIE
20/01/2015 02h:18 CET | Actualisé 20/01/2015 02h:50 CET

La presse parisienne ‘'loue'' le talent du gardien Raïs M'bolhi, les Verts ne sont plus "favoris"

mbolhi

La presse parisienne salue la prestation du gardien Raïs M’bolhi qui a évité, hier soir, à l’Algérie une entrée en matière catastrophique en Coupe d’Afrique des nations face à un modeste adversaire sud-africain.

S’il ‘’ne dit rien des difficultés rencontrées’’ par les Fennecs, le succès large ‘’souligne, surtout, la valeur de Raïs M’Bolhi, aussi brillant dans la touffeur de Mongomo que lors de la dernière Coupe du monde’’, constate L’Equipe.

Décisif dans le résultat des Fennecs, ‘’le gardien de Philadelphie a réussi des arrêts énormes parfois à bout portant, quand Keet, son homologue, a récolté quelques minutes de gloire dans un bêtisier de fin d’année’’.

Sans son keeper, l’Algérie serait passée à côté, estime Le Parisien-Aujourd’hui en France. ‘’S’il faut louer le talent d’un Fennec, c’est celui, une nouvelle fois confirmé, du gardien Raïs M’Bolhi, auteur de trois parades déterminantes pour la survie de son groupe’’.

Très diffusé dans les milieux algériens de France, Le Parisien ironise sur le baptême de feu décevant des Fennecs en Coupe d’Afrique des nations.

‘’Qu’il est loin le Brésil ! Et que le retour sur la terre d’Afrique a failli être brutal. C’est ce que doivent se dire ce matin les joueurs algériens qui doivent leur premier succès à l’incroyable maladresse de leur adversaire plus qu’à leur propre talent (…) Ce matin, l’Algérie a gagné, mais son statut de favori en a pris un sacré coup’’.

"L'Algérie s'impose dans la douleur" a titré de son coté le journal Le Monde en relevant que les Verts "ont été largement mis en difficulté. L'avant-centre Slimani restait introuvable pour ses coéquipiers en soutien, Feghouli, Mahrez et Brahimi, tous trois comme corsetés, sans étincelle".

Pour Le Monde, également, la chance de l'équipe nationale est dans son gardien de but. "Mbolhi, déjà très en vue lors du Mondial, notamment devant les futurs champions du monde allemands en 8e de finale (1-2 a.p.), fait figure d'élément le plus précieux chez des "Fennecs" peu emballants"

.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.