MAGHREB
08/01/2015 14h:16 CET

Le président du SNJT met en doute l'exécution des journalistes tunisiens Sofiène Chourabi et Nadhir Ktari

Facebook/Neji Bghouri

Néji Bghouri, président du Syndicat national des journalistes tunisiens (SNJT) a mis en doute l'exécution des journalistes tunisiens Sofiène Chourabi et Nadhir Ktari après l'annonce de leur exécution dans un communiqué prêté à la branche libyenne de l'Etat islamique.

"Le Syndicat des journalistes tunisien assure (...) que jusqu'à présent, cette information est considérée comme une rumeur et que Sofiène Chourabi et Nadhir Ktari n'ont pas été exécutés", a-t-il déclaré sur les ondes de Mosaïque FM.

Néji Bghouri a en ce sens affirmé que les interlocuteurs du SNJT en Libye qui leur avaient fourni des informations "vérifiées" sur le lieu de détention des deux journalistes avaient été contactés et que les renseignements obtenus n'étaient pas de nature à confirmer cette annonce.

Dans un communiqué comportant des images de Sofiène Chourabi et Nadhir Ktari, publié sur des forums jihadistes, le groupe affirme avoir "appliqué la loi d'Allah" à leur encontre.

L'authenticité des images n'a pas pu être vérifiée de source indépendante et les autorités tunisiennes n'étaient pas joignables dans l'immédiat.

LIRE AUSSI:L'Etat islamique en Libye aurait annoncé l'exécution des journalistes tunisiens Sofiane Chourabi et Nadhir Ktari

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Maghreb sur notre page Facebook.