ALGÉRIE
08/01/2015 11h:07 CET | Actualisé 08/01/2015 16h:24 CET

Le Hic: "J'ai été triplement choqué: en tant qu'être humain, dessinateur et Algérien"

Facebook

Au lendemain de la fusillade sanglante contre le journal satirique français Charlie Hebdo qui a fait douze morts parmi lesquels les quatre célèbres dessinateurs Wolinski, Cabu, Charb et Tignous, "l’onde de choc" est immense au sein des dessinateurs de presse qui d’Alger à Paris, de São Paulo à Canberra ont pris le crayon pour rendre hommage à leurs confrères assassinés.

Le quotidien algérien El Watan a d’ailleurs choisi un dessin de son caricaturiste Le Hic pour la Une de son édition d’aujourd’hui, 8 janvier. "Ce dessin est plus une illustration pour rendre hommage à toutes les victimes de l’attentat à Charlie Hebdo qu’une caricature", précise Le Hic au téléphone. "Dans ces moments-là, à chaud, je ne cherche pas à faire ni dans l’humour, ni dans la finesse".


Contacté par le Huffington Post Algérie, le dessinateur de 46 ans, raconte que "l’onde de choc de cette nouvelle a été terrible même si le lieu du drame se trouve à des milliers de kilomètres d’Alger".

"J’ai été triplement choqué : en tant qu’être humain tout d’abord, en tant que dessinateur ensuite car pour avoir déjà travaillé dans des journaux satiriques je connais très bien les conférences de rédaction et j’ai visualisé ce moment, en tant qu’Algérien enfin pour avoir vécu le terrorisme des années 90".

La suite après le diaporama:

Galerie photo Les dessinateurs rendent hommage à Charlie Hebdo Voyez les images


Le caricaturiste algérien qui a eu l’occasion de rencontrer et travailler avec Charb et Wolinski se réjouit de l’élan de solidarité qui a suivi l’attentat. "Ça a permis de rassembler et c’est déjà une bonne chose", souligne-t-il. "Mais, le combat, c’est maintenant qu’il commence: on ne s’auto-censure pas et on ne baisse pas les bras".

LIRE AUSSI:

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.