MAGHREB
22/12/2014 09h:44 CET | Actualisé 22/12/2014 14h:42 CET

Egypte: Première audience des 26 hommes interpellés pour débauche et homosexualité

facebook

Dimanche 21 décembre s'est tenue la première audience des 26 hommes interpelés dans un Hammam (bain maure) au centre du Caire dans un raid policier. La journaliste "Mona Iraqi" qui avait collaboré avec les forces de police pour mener cette arrestation d'hommes présumés homosexuels n'était pas présente à l'audience.

Scott Long, activiste de longue date pour la cause LGBT, rapporte la présence exceptionnelle d'un grand nombre de policiers dans la court de justice.

Aussi, comme mesure inhabituelle, les familles des victimes ont été brutalisées et forcées à sortir de la salle d'audience. Seuls les journalistes et les avocats ont été autorisés à assister au procès.

Mis à part le chaos qui régnait dans la salle, les avocats ont confié ne pas avoir eu accès aux rapports de police et ignoraient donc jusque là les charges admises contre leurs clients respectifs.

Selon Long, il est probable que les 21 clients du Hammam soient accusés de débauche en vertu de l'article 9c de la loi 10/1061 ou de comportement homosexuel. Ils pourraient donc être condamnés à trois ans de prison. Quant aux propriétaires et employés du Hammam, ils devront vraisemblablement comparaître sur la base d'une combinaison des charges et des peines suivantes:

Maintien d'une résidence à des fins de débauche (trois ans de prison), facilitation de la pratique de la débauche (trois ans de prison ), profit à partir de la pratique de la débauche (deux ans de prison) ou encore travail ou résidence dans des locaux utilisés pour la débauche (un an de prison).

Concernant cette même affaire, le célèbre journal égyptien "Al Ahram" a rapporté précédemment que 21 de ces hommes ont été soumis à un test anal. 18 de ces test ont aboutis à un résultat négatif.

Cela dit, Hisham Abdel Hamid, le porte-parole officiel de l'autorité judiciaire, a déclaré que les tests médicaux ne peuvent pas catégoriquement dire si les 18 suspects ont été engagés dans des "actes homosexuels" ou pas.

La prochaine audience aura lieu le 4 janvier alors qu'un réel cirque médiatique continue de prendre place en Egypte, pendant que le régime Al Sissi fait preuve de plus en plus d'agressivité envers la communauté homosexuelle.

LIRE AUSSI: Egypte: La "journaliste" Mona Iraqi collabore avec la police pour capturer 40 hommes présumés homosexuels

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Maghreb sur notre page Facebook.